Enzo Wagner - Upside Down, Freak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
XP :
- 15

Message Sujet: Enzo Wagner - Upside Down, Freak   Ven 3 Nov - 17:51
    Âge : 20 ans
    Avatar : Travis Touchdown de No More Heroes
    Parrain : Le fonda °°
    Comment avez-vous découvert le forum ? Par le fonda o/

Enzo Wagner

    Âge : 24 ans
    Clan : Croc d'Argent
    Auspice : Galliard
    Situation : Moyenne. C'est un musicien et un Garou de surcroit.

Description de votre personnage


    "Mec, ça faisait longtemps que je n'ai pas vu ta gueule d'ange, tes petits cheveux noirs et plaqués et ton rictus pas débonnaire pour un sou, alors je me suis dit que ça aurait été sympa de te voir avant. Mais en fait non. J'ai un service à te demander: ouvre cette lettre et tu verras. J'ai dit que t'étais habillé comme un rockeur: une veste en cuir, rouge et pimpante, un T-shirt simple et un pantalon en jean. Et puis que j'étais grand. Enfin, que TU étais grand. Donc, prête toi à la situation, même si ça devrait le faire. Je t'en serais reconnaissant!

    Merci,

    Jonathan"



    J'y songe encore à cette lettre. Et ça me fait crisser des dents. Mes doigts frottent des cordes en nylon trop rêches, seule preuve insoutenable des légers crissements de cordes qui sans cesse, tapent contre les murs isolés du studio délabré. Enfin...Enfin! La dernière note sonne finalement la fin de mon viol auditif. A cette même seconde, j'ai cette terrible impression qui s'empare de mon corps; celle d'avoir donné une scène absolument immonde en pleine audition. La cacophonie pointée et aiguë, le vomi du son...

    Toutefois, ce qui s'étend devant moi telle une terre promise, ce n'est pas la déception avec un D majuscule, loin de là. Des sourires et de vraies risettes se présentent à moi telle une main tendue. Cette constatation miracle m'arrache alors un demi-sourire. C'est ce que l'on appelle un rictus de roublard. Je lis les regards qu'on m'offre et voilà ce que j'y sonde: "C'est un mec sûr de lui, confiant, banal....Les adjectifs n'en finissent pas. La chanson semble avoir emballer le jury. Ils sourient, ils sont contents. Je vois aussitôt le meneur se lever et commencer à applaudir sous mes yeux faussement ébahis.

    -Mr Wagner, c'était excellent! Bien différent de ce que vous nous avez envoyé un peu plus tôt dans votre groupe, ce tempo était rythmé et mamma...
    -Merci, merci! Je souhaitais changer mes habitudes voyez-vous, et livrer un son plus...moderne et soutenu.
    Owi, prend ça dans ta gueule Johnny. T'avais qu'à être là au bon moment.
    -Hm. Vous devriez le faire plus souvent, souffla l'unique femme du trio d'un ton irrascible. La rabat-joie pète-sec et quarantenaire, ça pue la pique cachée...Alors je lui renvoie mon plus tendre sourire -s'il peut être tendre- et j'abaisse mes lunettes dorés d'un mouvement de main bien habile.
    -J'y songerai.

    La veste qui trône fièrement sur la chaise en bois disparut pour aussitôt être revêtue. Je n'ose pas le dire, que je ne suis pas un guitariste naturel. J'omets d'avouer que le musicien en question, ce n'est pas moi normalement. En réalité, je ne fais qu'improviser pour ce trou du cul compulsif et absent...Il me le revaudra, un jour. Ca a toujours été ainsi, même pour nos bébés de prédilection. Le fameux Trio du destin.

    "Dîtes-moi, pourquoi avez-vous choisi de jouer de la guitare?"

    Bonne question. Je place une poigne forte au niveau de mon menton. Parmi les trois grands types de joujoux pour un musicien, pourquoi avais-je décidé d'en préférer une? Qui plus est, le choix est maigre: Trois. Trois seulement, mais j'aime à penser qu'on peut cerner quelqu'un selon ses propres choix. Gratter, souffler et héler. Ou encore, taper.

    Premièrement, il y a les instruments à cordes sur le grand podium. Là, on accordait avec le verbe "gratter". J'aime beaucoup, mais ce n'est pas mon fort. Ca se veut meneur perpétuel, ça prône le doigté rapide d'un arpège aussi corsé qu'un café et cela, je ne peux pas vraiment me le permettre. La mode est passée et cette meurtrière a balayé derrière elle les vestiges dépassés des classiques. "Mais une tasse de café c'est intemporel", vous me direz. Probablement. Il y en a une qui fume sous mes yeux comme la dernière de mes compagnes. Ca fait une semaine, et ça a duré...Une semaine. "silly me"

    Puis gratter, ça me fait trop penser à la Griffure. Alors non. Non.

    Deuxièmement, on a les instruments à vent. Choix intéressant. Ils sont là pour annoncer la tonalité d'un chant. On monte d'un grade, je connais un loup qui apprécierait hurler à la Lune. Peut-être est-ce cela, le principe; laisser l'air se propager dans l'Ere du Temps. C'est la voix qui porte, l'homme qui annonce le premier couplet et enfin l'homme qui introduit ceux restants pour les minutes qui suivent. Ce n'est que très rarement un leader naturel au sein d'un groupe, mais c'est un leader qui fait réfléchir.

    Troisièmement et ultimement, mon premier amour. Les percussions. Vibrantes, elles sont là pour bercer le rythme. Les tambours comme les batteries influencent les notes restantes, et bien qu'elles soient souvent laissées de côté au sein d'un groupe, c'est tout l'orchestre qui vibrent au-delà de l'a capella grâce aux frappés des musiciens. Un spécialiste de la percussion est ainsi un agent de l'Ombre, ou le porte-étendard de mes compères.

    Et c'était sur ces maigres constatations que j'offrais un dernier sourire carnassier au trio, avant de colporter toute mon attention sur cette terrible réalité.

    "Je ne saurais vous dire...La technique, probablement."


    Je ne suis pas guitariste. J'aimerai lui dire que je suis batteur et que mon verbe est le suivant: réprimer le Wyrm.


Histoire

    1890: Appartenant au clan des Gleaming Eye, une ancêtre d'Enzo née sophia Gleam se voit contrainte de fuir l'Europe avec une partie de sa meute, dans l'unique but de "survivre". De cette même personne, une lignée de silver Fangs est apparue en Amérique. Ainsi, une partie de son savoir familiale en terme de Garous est européen.

    27 novembre 1980: Enzo Wagner naît d'une mère Garou, Catia Gleam et d'Allan Wagner, un homme politique de l'époque, aussi surnommé la Murène. Attirée par le rang et le prestige de son mari, ça reste un couple solide et si la jeune femme est absente, Enzo a passé ses premières années entre de bonnes mains. En dépit d'une famille particulièrement aisée, le Garou est un petit caïd: beaucoup d'imaginations pour plus de conneries, au plus grand désespoir du père.

    1989: Le jeune homme commence la batterie. Il y semble très doué et ne tarde pas à être inscrit provisoirement à une école de musique. Il y rencontre son premier professeur, quelqu'un d'encourageant.

    1993:
    Crise d'épilepsie. Enzo a fait un étrange rêve et a semblé ne plus avoir toute sa tête. Il semble avoir des visions inquiétantes; celles de passé. En journée, il lui arrive d'avoir des moments d'absence, comme s'il revivait la chose sans cesse. Alertée, la mère semble inquiète un vague instant avant que cela ne stoppe brutalement suite à son Premier Changement.

    1995: Premier Changement. En soirée, un élève du même lycée tente de voler une voiture, ce qui a résulté à une course poursuite avec la police et un taux d'adrénaline particulièrement élevé. Il s'est donc enfuis, loin, très loin. Encore sous le choc, il n'est pas vraiment impressionné sur l'aspect théorique toutefois, les Kinfolks comme sa mère lui donnent très tôt la vérité. Il trouve du réconfort avec la musique et quelques domaines sportifs.

    1997: La mère d'Enzo disparaît du jour au lendemain. Aucune trace d'elle, aucune rumeur dans le Caern. Rien. Allan Wagner sombre dans un chagrin temporaire mais le fils, lui, semble plus vengeur et plus patient à cet égard...Un ami, Jonathan, l'encourage à rester discret.

    2000: Il continue ses recherches mais aussi sa vie quotidienne. Ou tout du moins, il tente. Entre le Caern et le reste, difficile de faire un choix mais Enzo est têtu et il poursuit donc sa passion pour en faire sa profession. Allan Wagner se montre moins guilleret quant à ce choix, car il espérait voir son fils emprunter ses pas. Auprès d'un nouveau mentor particulièrement exigeant si ce n'est extrémiste, il connaîtra des moments extrêmement difficiles pour atteindre un niveau pro et une sociabilité un peu meilleure. Toutefois, il doit son niveau professionnel et un début de renom grâce au même professeur. Débrouillard, il trouvera les fonds nécessaires.

    2001: Enzo se spécialise en Jazz. Il se montre de plus en plus intrigué par les faits du Caern, lequel il ne place habituellement pas vraiment d'allégeance personnelle: sa meute et quelques bonne têtes de la Tribu, ça lui suffisait bien. Pourtant, il se sentait le besoin de connaître autre chose: il faut retrouver également la piste des autres disparus...

    2004: Il a dégoté quelques pistes dans l'Umbra. Ca ne l'inspirait rien de bon mais le Galliard sait se faire discret et tendre l'oreille au bon moment. C'est une forte tête, quoiqu'inspirée. On dit qu'il a retrouvé un Lupus qui y avait disparu, bien que celui-ci ait subi les contrecoups de ce monde dangereux...



Dernière édition par Enzo Wagner le Ven 10 Nov - 19:13, édité 17 fois

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 51
XP utilisée :
- 8

Message Sujet: Re: Enzo Wagner - Upside Down, Freak   Sam 4 Nov - 9:29
Bienvenue ! °°

Présentation Validée. Tu peux aller faire ta Fiche technique. Puis tu peux aussi trouver une idée pour un RP ensemble. Oui, oui oui.

Bien aimé ta présentation, hâte d'en voir plus irp.

Bon jeu sur BRM !

Voir le profil de l'utilisateur
 
Enzo Wagner - Upside Down, Freak
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» enzo ma grande crapouille
» 5è. Tristan et Yseult de Wagner en prolongement?
» Wagner, Nietzsche et Hitler
» anniversaires de Nasalia, Enzo et Océane
» Verdi et Wagner, anniversaire


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood Red Moon :: Bienvenue sur Blood Red Moon :: Présentations :: Le Caern-
Sauter vers: