Appelle Vilaine, pour ne pas dormir dans une benne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
XP :
- 1

Message Sujet: Appelle Vilaine, pour ne pas dormir dans une benne   Lun 6 Nov - 3:59
    Âge : 33 ans. Si je m'appelais Jésus ça commencerait à être la flippe.
    Avatar : Monster, par Disse86 sur DeviantArt.
    Parrain : Personne, je suis seule au monde, j'ai pas d'ami et je sens la croûte de fromage.
    Comment avez-vous découvert le forum ? Par l'annuaire forumactif, parce que j'aime être originale.

Élise « Vilaine » Planté

    Âge : 27 ans à l'Etreinte, 35 à présent.
    Clan : Nosferatu, le Clan qui a tout. Si t'as le cafard, viens dans le noir, t'en verras mille et t'auras plus le spleen.
    Situation : « Vilaine » (en français dans le texte) est aussi surnommée « Miss 4. » Sa principale occupation est de trouver des niches pour les Vampires le demandant, avec le confort qui sied à leur rang, par égard envers la quatrième tradition. Ça va du coin d'égout à l'ancienne chambre d'ambassade désaffectée mais pas perdue pour tout le monde, en passant par le box de garage et l'appartement en attente de location.

    Si l'offre et le souci peut paraître généreux, il ne faut pas s'y tromper : loger les gens en premier lieu, ça permet de savoir qui va, qui vient, quand et comment. Également de fouiner ce qu'ils laissent derrière eux, comme de pister le chaland fraîchement sorti de la piaule fournie. Élise est donc bel et bien une espionne, mais la version gentille sympa on est cool en bas du lot. Tant qu'à fouiller la ville pour trouver des bons plans hôteliers, elle se rêve en future gardienne d'Elysée, mais elle n'en est pas encore là.

Description de votre personnage


    Celui qui demande à quoi ressemble un Nosferatu est soit quelqu'un qui n'en a jamais encore croisé (avec un Sire qui aime l'apprentissage par l'erreur), soit un type qui a un sérieux problème de fétiche mal placé. Élise est grotesque. Avec un cou à la largeur démesurée, vaguement translucide et gonflant lorsqu'elle parle, une bouche à l'allant et des mains épaisses sur des bras ridiculement courts, elle ressemble à un mélange entre un crapaud et et un tyrannosaure. Et certes pas le plus heureux métissage qui soit. Acadienne d'origine, il paraît qu'elle était une petite brune plutôt bien faite et parfaitement pétasse, mais ces années à rouler du cul sont loin derrière elle.

    Elle n'a, en effet, plus grand chose à voir avec la garce superficielle qu'elle était jadis. L’Étreinte a été un traumatisme immense, certes, mais un traumatisme productif, et on peut dire qu'elle fait partie de ceux des Rats qui ont su rebondir avec efficacité (parce qu'élégance, vu le jus qu'ils produisent, faut pas rêver). Développant le sens de l'humour qui va avec le cynisme nécessaire pour digérer un choc pareil, elle a décidé de mettre son cerveau en marche au moment de sa mort. Si elle en est devenue parfois, paradoxalement, un peu timide quand on lui parle trop franchement et trop de face, elle est somme toute d'une compagnie agréable quand on a pas le nez fin ou qu'elle emprunte un des masques qu'elle sait se faire pour se balader en ville. Débrouillarde, adaptable, elle hésite peu à dépanner un peu n'importe qui, cachant un certain sens inné du calcul et du renvoi d'ascenseur sans avoir l'air d'y toucher. On peut deviner un bout de sa prudence vis-à-vis des autres, et comprendre que sa manière d'aider n'a rien à voir avec de la naïveté ou de la gratuité, à son refus poli mais systématique de confier son nom de naissance. Elle est Vilaine, point barre.

    Elle n'est pas jalouse de la beauté, par ailleurs : elle est lassée. Elle se revoit un peu devant les jolis machins qui s'habillent bien pour mieux se vendre d'une manière ou d'une autre, et ce n'est pas une belle gueule qui va l'impressionner ou l'agacer. Au fond, elle trouve ça infantile, immature, alors l'affecter... Bof. Pour autant, elle ne laisse pas passer l'agressivité (faut pas la prendre pour un jambon). Si on plaisante avec elle, elle renchérit de plus belle ; si on critique son physique pour la rabaisser, mieux vaut ne rien avoir montré comme défaut : elle prend cette facilité pour une autorisation à frapper le plus bas possible sur l'échelle du Décorum, et elle a gardé le verbe salé et revanchard de ses années à être la bully du lycée. Doctement à cheval sur les traditions, presque de manière scolaire, elle préfère toutefois largement les mauvaises manières bien attentionnées aux nuisances bien emballées.

    Comme beaucoup de Rats d’Égout, elle a un sens de la tribu développé, et quand bien même elle ne s'étendra jamais devant un étranger (et encore moins un étranger à pouvoir, comme un prince, par exemple) sur le sujet de sa loyauté, elle fera toujours passer son Clan avant le reste, sans y réfléchir bien longtemps.

Histoire

  • 1970 : Naissance à Chicago, dans une famille originaire de Bâton-Rouge, qui croyait aux meilleures offres d'emploi dans les industries des Grands Lacs. AHAHAHAH !
  • 1978 : Maman meurt, laissant un père pas vraiment concerné s'occuper davantage de ses petits boulots et de ses fonds de bouteilles que de ses enfants.
  • 1983 : Fièrement âgée de 13 ans, elle commence à gagner officieusement sa vie en servant de passeuse de came entre quartiers, revendant parfois le surplus dans son école.
  • 1987 : Renvoyée de son lycée pour quelques scandales, qui laissera d'ailleurs une rivale amoureuse défigurée à l'acide (fallait pas l'emmerder en cours de sciences), elle opte pour la prostitution occasionnelle en plus de la revente de crack.
  • 1992 : Ayant déniché un gros bourgeois dans ses clients, elle se range du trottoir et de la fréquentation des bas quartiers pour devenir femme-trophée d'un gars tout fier d'avoir sauvé sa colombe du caniveau. Reste que le type s'enrichit sur des malversations immobilières et que son épouse a un sens redoutable de l'à propos, de l'arnaque et du décolleté pigeonnant pendant les transactions, qui arrange bien les affaires du couple.
  • 1995 : Élise a un enfant, elle l'appelle Louis. Il est mignon.
  • 1997 : Sortant du théâtre tard le soir avec son chouchou de mari, ils tombent sur un Nosferatu qui a décidé d'Etreindre du petit lot bien loti. Ça fait un moment qu'il suit Élise, avec sa manière de séduire tout ce qui bouge pour arranger ses affaires et de se reposer à peu près uniquement sur ça. C'est qu'on a les dents farceuses à l'occasion, alors il la choisit elle. Sa première Soif sera aux dépends de son époux.
  • 1998 : Après s'être assurée en délicatesse et sans faire d'éclats que son fils était à l'abri et du besoin et des crocs, Élise s'adapte et commence à proposer de reprendre son expérience dans l'immobilier et les bons plans rue au service du Clan. C'est accepté.
  • 2005 : Sept ans plus tard, elle a installé sa petite entreprise, et ça roule bien. Il va être temps de lancer son enthousiasme sur plus gros morceau.



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 9

Message Sujet: Re: Appelle Vilaine, pour ne pas dormir dans une benne   Lun 6 Nov - 9:04
Bienvenue !

Présentation validée ! Tu peux aller faire ta Fiche technique avant de commencer à RP !

Bon jeu sur BRM Wink

Voir le profil de l'utilisateur
 
Appelle Vilaine, pour ne pas dormir dans une benne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ma fille de 1 an refuse de dormir dans son lit...
» Robin, 10 mois ne veut plus dormir dans son lit...
» 2,5 ans: réveils nocturnes, refus de dormir dans son lit
» Bébé de 3 mois ne veut pas dormir dans son lit la journée
» Mon bébé refuse de dormir dans son lit la journée


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood Red Moon :: Bienvenue sur Blood Red Moon :: Présentations :: La Camarilla-
Sauter vers: