(03/01/2005) En tout bonne foi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
XP :
- 22
XP utilisée :
- 6

Message Sujet: (03/01/2005) En tout bonne foi    Lun 6 Nov - 19:14
Il était bien rare que je daigne quitter le confort de mon domaine, hormis pour me rendre au sein de l'Elyseum, ou à défaut auprès d"instances religieuses, pour qui j’œuvrais avec passion tout autant que par intérêt. Mais une soudaine envie avait fini par me titiller en ce début d'année. Une soif de changer d'air, tout simplement.
Et sans le vouloir, j'avais obtenue une occasion parfaite sur un plateau d'argent.
Une part non négligeable de mes revenus personnels passaient dans divers dons à des associations religieuses et des bonnes œuvres. Outre une déduction fiscale fort juteuse, et un gain de notoriété dont je n'allais pas me priver, cette générosité puisait sa source dans un souci sincère d'aider mon prochain. Mais je n'étais pas assez stupide pour croire qu'au fond, ce sentiment ne reposait pas sur un égoïsme méprisable. Une réminiscence de la religieuse que je fus pouvait ainsi avoir l'impression de racheter sa noirceur auprès d'une divinité bien silencieuse. La malédiction dont je souffrais désormais valait bien un fin vernis de bonté. Cela pouvait paraitre pathétique, mais j'avais terriblement besoin de me raccrocher à cette part ô combien futile de mortalité.
C'est donc dans cette optique que je m'étais rendue au cœur du quartier polonais pour jouer à la mère noël, le coté sexy en plus. Quelques cadeaux offerts à une bande de marmots braillards, un don à l'église locale devant un parterre de dévots crasseux, et le tour était joué.
C'est donc satisfaite de moi que j'avais pris le parti d'explorer les rues de ce quartier si atypique, pour le plaisir des yeux. Le club pouvait bien tourné une nuit sans moi !
Emmitouflée dans un somptueux manteau de vison, je parcourus les échoppes et boutiques nocturnes illuminées par quelques néons criards. L'hiver possédait incontestablement ce charme désuet d'obligé l'humain à combattre sans cesse la mort froide qu'il représente.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 12
XP utilisée :
- 11

Message Sujet: Re: (03/01/2005) En tout bonne foi    Dim 12 Nov - 1:29
    Putain, vraiment personne qui sort ce soir. On ressent encore que c’est les fêtes de fin d’année. Les gens ont tout claqué pour se gaver comme des porcs, s’offrir des cadeaux dont ils n’ont pas besoin. Pour se faire plaisir par matérialisme et consumérisme. Oui, je n’aime pas les fêtes de fin d’année. Je n’aime pas grand-chose de notre société à vrai dire. Enfin, c’est bien, j’aurais ma soirée tranquille. Je me demande bien ce que je vais pouvoir faire de mon temps libre. Ouais... peut-être que je vais aller faire un petit tour dans le parc. Ouais, le petit parc près de la maison, ça serait bien pour finir la nuit. Je pense que d’ici peu, j’emmènerai le gamin faire un tour dans les bois. Ça lui fera pas de mal. Toujours à rester le cul visé sur sa chaise, derrière son bureau, à faire fructifier son argent. C’est clairement pas une vie saine pour quelqu’un de notre sang. Pour rentrer chez moi, je devais passer par le quartier polonais. Plutôt calme en réalité.

    Il devait être quelque chose comme vingt-trois heures ou vingt-trois heures trente. Le quartier était toujours aussi animé, l’effet de la nouvelle année je pense. Enfin, ça aidait à garder le cap et à se sentir vivant. Ça avait un petit quelque chose d’atypique, qui détonnait avec le reste la ville. Une sorte d’ambiance étrangère. C’était le propre des ghettos des villes américaines. La petite Italie aussi avait cet arrière-goût d’Europe. Même à ces heures nocturnes il y avait des culs dorés à étaler leur argent sous couvert de bonnes œuvres visiblement. À en voir les gamins avec des cadeaux qui n’avaient rien de ceux offert par leur mère mais plutôt par quelqu’un de riche, qui fait ça pour paraître et qui laisse ça passer de façon impersonnelle et sans intérêt. Si ça peut faire plaisir à des gamins, pourquoi pas après tout.

    Pour retourner chez moi, je devais passer par quelques petites rues du quartier. A vrai dire, j’aurais pu prendre le métro ou le tramway mais je préfère marcher. Surtout dans le froid mordant de ce début d’hiver. Cet état de torpeur morbide rajoute un charme certain à la ville qui a grandement besoin. J’aimais sentir le froid mordant sur ma peau morte. Les températures n’affectent pas les enfants de la nuit comme les mortels. Ainsi, j’aurais pu sembler relativement peu vêtu pour la saison. Malgré mes épaisses chaussures, mon jean et ma veste de cuir. Je n’avais pas de gros manteaux, d’écharpe ou de bonnet. Je devais sûrement passer pour un malade aux yeux de gens, ou pour quelqu’un de particulièrement peu sensible au froid. Bref, tout le contraire de cette femme lourdement emmitouflé dans ses fourrures. Des peaux d’animaux qu’elle n’avait pas méritées et qu’elle n’aurait pas été capable de se procurer. Alors que là, l’argent de son mari ou bien le sien lui procure ce qu’elle ne peut pas s’offrir. J’accélère un peu, plus désireux de rentrer chez moi et involontaire, la bouscule légèrement de l’épaule.

    « - S’cusez m’dame. »

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 22
XP utilisée :
- 6

Message Sujet: Re: (03/01/2005) En tout bonne foi    Lun 13 Nov - 18:47
Impossible de détacher mon regard, redevenu presque nostalgique pour l'occasion, de ces vitrines illuminées. Ah chère fée électricité, que ferions-nous désormais sans toi ?
L'atmosphère ambiante était encore porteuse de cet esprit de fête, de légèreté si commun en cette période. Noël venait de s'achever mais la joie restait encore vive.
Toute à mes pensées nébuleuses, je fus surprise d'être légèrement heurter par un corps inconnu. Une épaule étrangère. Sans des années à expérimenter, dans des conditions parfois extrêmes d’inhumanité, une maitrise parfaite de mon sang-froid, j'aurais probablement rendu la pareille à cet homme maladroit. Bon sang, mais le trottoir n'était-il pas assez large ?! Ma seule réaction fut de lui saisir vivement le poignet, comme pour m'assurer que l'une de ses mains n'avait pas trouvé le chemin de mon porte-feuille. J'avais bien assez subi les assauts de divers pickpockets pour me laisser encore avoir à une telle ruse.
Mais au lieu de prendre le potentiel voleur sur le fait, je fus saisi par un tout autre fait anormal. Je voulais bien croire que le vent glacé avait de quoi geler les corps en cette saison et que le peu d'habits que portait cet homme pouvait justifiait un bon rhume futur, mais de là à avoir la peau aussi glaciale... Une seule idée me vint alors pour vérifier mon intuition. Faussement emportée par l'avancée de mon "bourreau", et toujours agrippée à son poignet, je fis semblant de trébucher du haut de mes talons. Une maladresse bien compréhensible pour une lady inoffensive bousculée par un rustre. Ce dernier aurait-il la décence de me ramasser au sol ou allait-il tenter de disparaitre dans les ombres nocturnes ? Je ne pouvais croire qu'un homme réussirait si facilement à faire fi de mes lèvres tremblantes et de mon regard de biche perdue.

Oh non... J'espère ne pas m'être foulée la cheville...

Le front plissé par une fausse inquiétude, je portais une main tremblante à mon mollet et fit une moue douloureuse avant de tenter de me relever en m'appuyant contre le mur de la boutique que j'étais en train d'observer avant la collision.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 12
XP utilisée :
- 11

Message Sujet: Re: (03/01/2005) En tout bonne foi    Jeu 16 Nov - 0:45
    Oh là, je suis tombé sur une diva c’est vraiment bien ma chance. C’était simple pourtant, je me suis excusé, elle aurait pu pester et m’insulter un peu! Mais non, il a fallu qu’elle se jette sur moi et se le joue à coup de grand air. Je l’ai pas bouclé aussi fort, faut pas trop déconner non plus. Par contre quelque chose m’a particulièrement surpris quand elle m’a attrapé, c’est sa main froide. Bon, c’est normal vu la température mais... Non, c’est sûrement moi qui divague et qui commence à prendre des mauvaises habitudes. Allé et voilà qu’elle se casse la gueule et qu’elle essaie de goûter le bitume avec ses dents. J’avoue que je fus sacrément tenté de faire jouer des épaules pour qu’elle dégage sa prise de mon bras et pouvoir continuer ma route et la laisser la tranquille, à se ramasser dans la ruelle. Mais je ne sais pas, mais à part le fait qu’elle ait l’air d'une gourde friquée, il y avait quelque chose chez cette femme. Pas dans son physique, mais dans sa manière d’être. Un présentement on pourrait dire.

    Elle s’est mise à s’attraper la cheville et à crier. Mouais bon... ça sent un peu la comédie tout ça. Même si je reconnais qu’avec ses talons de quatre-vingts centimètres sur le sol possiblement glissant elle a pu se faire mal, mais de là à hurler à la mort pour une petite égratignure de rien du tout. J’ai alors laissé un grognement d’exaspération quitter mes lèvres. J’ai fait imprimer à mon poignet un mouvement relativement sec pour qu’elle lâche sa prise, je veux bien être gentil mais il y a des limites à ne pas dépasser. Faisait fi de ses possibles plaintes et sa véhémence, je me suis agenouillé devant cette cheville et je l’ai rapidement palpé afin de m’assurer qu’elle n’avait vraiment rien. Bon mes muscles n’avaient pas l’air d'abîmer et ses os avaient l’air intact. Je suis pas médecin mais j’en sais suffisamment pour reconnaître ce genre de chose ! Puis, je me suis relevé et j’ai pris le temps de lui tendre la main pour l’aider à se relever. Sa jambe par contre était tout aussi froide que le reste de son corps...

    « - Bien, votre jambe n’a rien, pas la peine d’en faire autant. »

    Vraiment, j’avais autre chose à faire que de me taper ses sketches de drama-queen en puissance. Même si ma nuit de travail avait été courte j’en vais plein le cul et sacrément envie de faire autre chose de ma vie que d’échange des noms d’oiseaux avec une greluche que je connais ni d’Ève ni d’Adam dans une ruelle pourri de Chicago ! Enfin, peut-être que finalement, le petit truc qui me hurlait mon instinct à propos de cette femme s’avérerait vrai.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 22
XP utilisée :
- 6

Message Sujet: Re: (03/01/2005) En tout bonne foi    Jeu 16 Nov - 16:43
Totalement indifférent face à ma détresse de faible femme, le malotru s'agenouilla pour me palper la cheville comme il l'aurait fait pour la première vache venue. Un manque de tact total, mais au moins il semblait un minimum se soucier de mon sort.
Cette tentative maladroite et abrupte de savoir-vivre me confirma mes soupçons. Ses mains étaient aussi froides que la mort, et rien sur son visage ne laissait à penser qu'il en souffrait d'une quelconque façon. Lorsqu'il me tendit la main pour m'aider à me relever, je la saisis vivement et m'y agripper avec force, en plongeant un regard perçant dans ses yeux.

Quelle étrange rencontre... Il semblerait que nous ayons une chose en commun.

Un sourire énigmatique aux lèvres, je me dis l'espace d'un instant, que c'était vraiment la destinée qui avait placé cet homme sur ma route. Combien de chances avais-je de croiser un autre immortel en ce coin de rue ? Bien peu, en vérité vu la population de Chicago.

Que diriez-vous de discuter dans un lieu tranquille ? Je vous proposerais bien de prendre un verre, mais quelque chose me dit que ni vous, ni moi n'aimons beaucoup l'alcool.

Sa tête ne me disait vraiment rien. Il émanait de lui un charme discret que je n'aurais pourtant pas manquer de repérer si l'occasion s'était déjà produite. Alors autant saisir cette occasion pour faire connaissance d'un éventuel allié dans cette ville. D'humeur égale, je n'avais pas l'instant de refuser de cultiver mes relations, surtout quand le destin plaçait malicieusement un tel individu sur mon chemin. Parfois, il faut savoir saisir les opportunités, et parfois, elle nous fonce littéralement dessus.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 12
XP utilisée :
- 11

Message Sujet: Re: (03/01/2005) En tout bonne foi    Dim 19 Nov - 16:27
    Aller, elle se relève et me fixe du regard, comme si elle voulait me faire comprendre quelque chose, comme si elle avait quelque chose à rajouter sur cette petite altercation de rien du tout. Plutôt que de me laisser reprendre mon chemin, il fallait bien entendu qu’elle en rajoute. J’ai du mal avec ces gens qui ont tendance à beaucoup trop parler et à toujours vouloir faire compliqué. Allez-y, ce n'est pas grave monsieur, bonne soirée. Et voilà, ça aurait été réglé ! Mais non ! Quelque chose en comment ? Le goût pour la mise en scène ? Le fait de placer un salaire dans une écharpe ? Ou bien le fait d’avoir la peau froide comme un glaçon ? J’aurais dû faire attention et utiliser un peu de sang pour pousser mon corps à avoir quelques fonctions vitales et cacher cette fraîcheur. C’est une dépense inutile mais ça m’aurait évité des problèmes. J’avais juste pensé à produire un souffle froid, vu le temps, c’était nécessaire. Oh mais je le comprends bien ton sous-entendu et j’en suis venu à la même conclusion que toi. Pas besoin d’avoir l’air si satisfaite de toi. Je pousse un profond soupir suivit d’un grognement.

    « - Tout dépend d’où on met l’alcool. »

    Oh il y a toujours des moyens pour s’enivrer, c’est juste plus compliqué. Enfin, les plaisirs qu’offre le don obscur sont plus complexe et bien plus jouissif, plus puissant que de simplement se mettre une grosse cuite ou savourer un bon champagne. Mais il est parfois bon de profiter simplement des choses de l’humanité, pour ne pas se perdre. Et puis, vêtu comme elle est je suis sur qu’elle doit faire partie de ces clans de riches vaniteux, Ventrue ou Toréador. Oui, ces gens très susceptibles sont souvent très à cheval sur l’étiquette. Bon, après avoir rapidement repassé mes souvenirs des têtes que j’ai pu croiser lors de mes quelques passages dans le domaine du Prince, cette femme ne me dit rien. C’est déjà un bon point, je ne suis pas rentré dans une harpie. Ça aurait été une expérience... désagréable ! Je grommelle une nouvelle fois après ma petite réplique et décide de brise le silence.

    « - Je vous ai bousculé je suppose que je vous dois bien quelques instants de discussion... Si vous avez où aller je vous suis. Je m’appelle Edgar. »

    Je lui ai donc cette fois tendu une nouvelle fois ma main pas pour l’aider à se relever mais pour me présenter officiellement.

Voir le profil de l'utilisateur
 
(03/01/2005) En tout bonne foi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bon anniversaire Claudy!!
» Bonne fete à tout les Papa!!!!
» Bonne année à tous
» (2005) La Guerre des Mondes War of the Worlds
» Bonne Fete, Nicolas


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood Red Moon :: Chicago :: Secteurs :: Secteur Ouest-
Sauter vers: