Le fétiche perdu (dans le parc)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
XP :
- 35

Message Sujet: Le fétiche perdu (dans le parc)   Jeu 9 Nov - 16:30
cela faisait peu de temps qu’il avait basculé dans l’autre monde, celui où tout ce qui était rumeurs et légendes était en fait réalité. Il l’avait toujours su au fond de lui, déjà savoir que les vampires existaient était une chose, mais qu’en plus ils provenaient de différents clans et que leurs pouvoirs étaient très variés avait éveillé sa curiosité.

Mais il y avait une autre race de créature tout aussi fantastique qui habitait dans cette ville ; Les Garous. C’était évident pourtant, Chicago était entouré de grands espaces sauvages, un immense lac, et un énorme parc au sein même de la métropole. Ces êtres lui faisaient se poser encore plus de questions que ses homologues inhumains. Ils ressemblaient un peu aux Gangrels bien qu’il supposait à juste titre que cela devait sonner comme une insulte pour les deux camps. Allez dire à un Ecossais qu’il est Anglais ou que les Galois sont comme eux vous verrez bien ce qu’il se passe. Ca devait être pareil, il allait éviter de faire la comparaison.

Il se trouvait en ce moment dans le quartier nord, dans cette étendue verte dans la ville justement, il s’imaginait aisément qu’un Lupin pourrait soudain débouler de cet endroit et c’était sans doute aussi pour ça qu’il y pensait subitement. Ca et…la raison pour laquelle il avait fait le déplacement, en effet, on venait de lui confier la tâche de retrouver une espèce de fétiche, un truc en bois mais sculpté de façon brute. Un visage de loup agressif et montrant les crocs, un truc indien peut être ou shamanique, justement le genre de truc qui faisait penser à un artefact Garou, bref cela lui semblait magique.

Et c’est pour ça qu’il avait accepté de bon cœur presque même en souriant en voyant la photo de l’objet recherché, outre la symbolique qu’il représentait, il devait certainement être utilisé pour un rituel. S’il pouvait prouver que c’était occulte, ou même s’il y avait eu un danger pendant l’enquête, il pourrait revoir la prime promise à la hausse, car la personne qui est venue le trouver lui avait décrit la chose comme un banal héritage de famille, sans valeur monétaire mais plutôt sentimentale. Il ne l’avait pas senti comme ça, par moment son expression ne collait pas avec son histoire, il était certainement en train de lui cacher quelque chose, mais quoi ?

Pendant qu’il était perdu dans ses pensées, il remarqua soudain au loin une espèce de forme en bois qui ne ressemblait pas à une branche mais bien à ce qu’il était en train de rechercher. Faut dire que l’augmentation des sens est assez pratique dans ce cas là où il faut précisément retrouver un petit objet dans le noir.

Il s’avança doucement en souriant vers l’objet, tenant son chapeau noir à large bord et son trench coat claquant au vent qui venait de se lever.

Je t’ai enfin trouvé foutue breloque !

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 77
XP utilisée :
- 8

Message Sujet: Re: Le fétiche perdu (dans le parc)   Ven 10 Nov - 20:11
C’est qu’j’en avais franchement assez d’me coltiner ce genre de mission de merde. OK, ça payait pas trop mal et ça me permettait d’amasser d’la thune. Mais là, ça frisait franchement le ridicule. Pour une fois, la mission émanait d’un des nôtres. Enfin, plus ou moins. Un Kinfolk avait acheté une vieille babiole aux alentours du parc sous couvert qu’il possède un pouvoir quelconque et il s’était évidemment fait rouler. De mon côté, jtrouvais vraiment débile de s’être fait avoir comme ça. Mais certains Kinfolks se montraient trop naïfs, même s’ils connaissaient nos rites. Et maintenant, c’était à moi de mettre la main sur le truand qui s’amusait ainsi. J’fouillais donc les lieux du premier achat. Juste au cas où.

Selon Mathys – le cerveau de l’équipe – celui qi vendait ces objets sans valeurs ne pouvait être qu’un membre de leur communauté. Garou ou Kinfolk, là était la question. Cette information avait rapidement été confirmée par leur client. Après tout, qui d’autre aurait pu vendre un objet en le faisant passer pour un fétiche d’un des clans Lupins ? Ce qui constituait une grave infraction d’ailleurs. Si l’un des cadres de la meute lui mettait l’un griffe dessus, il risquait de passer un sale quart d’heure. Surtout s’il s’amusait à ce petit jeu aux portes même du Caern. Pour faire simple, il devait lui mettre la main dessus, détruire son stock de merde et lui faire passer l’envie de recommencer.

Emmy avait eu la consigne de ratisser à l’Est du parc et de remonter jusqu’à la position de Noah. Mathys lui restait en retrait, juste au cas où. Et Noah tentait de savoir qui était le comique. En sommes, rien de bien difficile. Et alors que l’agacement commençait à poindre dans l’esprit du colosse – ce qui état souvent synonyme d’emmerde pour le malheureux qui le dérangerait – il perçut une présence suspecte. Même si sous sa forme Homid, son ouïe état largement réduite, il perçut les propos de l’homme en substance. Il se rapprocha de lui, mains dans les poches de son long manteau, pas vraiment l’air commode. Du pur Noah.

    - Hey ! Dis-moi mon gars, c’est à toi c’truc là ? Faut qu’on discute un peu si c’est l’cas. Parce que tu vois, revendre tes merdes à des clients trop cons pour s’rendre compte que c’est de la daube, c’est une chose. Mais croire qu’personne va s’en rendre compte et qu’on va t’laisser faire ton manège encore longtemps, là c’en est une autre. Et comme j’suis pas vraiment d’humeur, autant dire que j’vais avoir zéro patience. T’as genre… Soixante secondes pour t’expliquer. Après, ça va être une autre histoire.

Une minute, j’trouvais ça suffisant pour s’expliquer. Si c’était pas lui, j’aviserai. Par contre, si c’était lui… J’lui ferai bouffer ses conneries. Puis c'était quoi c'truc là, un chapeau ? Vraiment ? Sa mère !


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 35

Message Sujet: Re: Le fétiche perdu (dans le parc)   Mar 14 Nov - 13:07
Un grand mec venait de débarquer et commençait en l’enguirlander, celui-ci pensait que Thaddeus était le propriétaire de ce bout de bois, et quand il évoqua la médiocrité de l’objet il émit un petit soupir de déception, cette chose n’était comme il s’en doutait même pas magique, et voici sans doute la raison pour laquelle la prime promise était élevée pour cet objet à rechercher. Voyons donc ce que cachait son commanditaire ? Il fixa son interlocuteur attentivement pendant qu’il s’exprimait et tout en l’écoutant attentivement s’assura de quelque chose…

C’est bien ce qu’il pensait, il avait put en retirer 2 choses, sa réelle nature et son état d’esprit dans la magnifique couleur qu’il offrait à ses yeux, un pourpre tellement éclatant et vif. Le doute n’était plus permis il n’était ni humain ni vampire, et comme il en avait déjà entendu parler d’autres bouches, il était sûrement Garou, et en colère qui plus est. Il avait peu de temps pour s’expliquer, sinon il allait se faire mettre en pièce comme une poupée de chiffon.

Je ne suis pas le propriétaire ni celui qui vends ces choses, cher Garou, je comprends et ressent votre colère. On m’a chargé de le récupérer pour une somme d’argent, j’enquête sur tout ce qui est occulte sur demande ou pour mon propre plaisir. Comprenez mon soupir de déception de tout à l’heure, cette chose est autant teintée de magie que les immeubles environnant. Je suis mécontent du tour que m’a joué mon client, et s’il se trouve que c’est votre homme, comptez sur moi pour vous aider à lui faire passer un sale quart d’heure. Il espérait en retirer quelque chose de ce gars qui l’avait chargé de récupérer cet objet d’ailleurs, s’il n’avait pas assez de quoi payer, ils allaient s’arranger autrement.

Les Lupins étaient agressifs comme on lui avait dit, mais pas autant, il suppose que si ça avait été le cas, le gaillard lui aurait déjà sauté à la gorge. Il tâta son cou à cette idée comme pour vérifier qu’il n’était pas déjà en train de se faire écharper comme un vulgaire morceau de viande. Il espérait que son plaidoyer avait joué en sa faveur et que le courroux de l’homme allait s’arrêter. Thaddeus attendait la réponse de l’homme, et il espérait qu’il n’avait pas été trop familier ou trop distant dans sa réponse.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 77
XP utilisée :
- 8

Message Sujet: Re: Le fétiche perdu (dans le parc)   Mer 15 Nov - 18:22
Euh… Quoi ? Alors celle-là, je ne l’avais pas vu venir. OK, il s’était exécuté avant que la minute se termine et ça, c’était quand même un putain d’bon point. Par contre qu’il sache ce que j’étais, rien qu’en m’écoutant ou en me regardant, ça m’trouait le cul. Instinctivement, j’prenais du recul, juste au cas où. J’en avais pourtant connu des situations à la con par le passé. Mais de là à ce qu’on me perce à jour en deux secondes, pratiquement jamais. Par réflexe, j’me tâtais l’corps pour vérifier que j’m’étais pas partiellement transformé sans m’en rendre compte. Impossible, je sais. Mais n’empêche que je ne savais clairement pas comment réagir. Une des options était évidente. J’préférais attendre avant de m’y résoudre.

Ce que Noah ne savait pas – mais qu’il venait de comprendre à moitié – c’est que certaines créatures possédaient le don inné de deviner la réelle nature des personnes face à eux. Lui-même en était parfois capable mais cela fonctionnait bien mieux avec ceux de sa race. Ce que l’homme face à lui n’était clairement pas. Vampire ou esprit, la question se posait. Mais il préférait ne pas poser la question pour le moment. De peur de devoir agir autrement. Pour l’instant, il enregistrait les paroles de l’homme. Nullement agressif, on sentait même qu’il cherchait à apaiser l’esprit tempétueux du lupin. Pour le moment, ça fonctionnait.

    - Et t’es quoi, toi ?

On pouvait faire plus recherché comme phrase d’accroche Mais Noah n’était pas un littéraire, loin de là. Par contre, il comprenait que le lascar face à lui avait été baladé. Et ça, il savait comme ça pouvait être frustrant. L’hypothèse que le client de ce mec soit celui que recherchait Noah était grande. Peut-être pouvaient-ils s’associer le temps d’éclaircir les choses. Apparemment, ils faisaient plus ou moins la même profession. C’était suffisamment rare pour qu’il se calme. Poussant un soupir, il sortit son porte-carte pour lui filer la sienne, indiquant son statut de détective.

    - Bon, j’veux bien croire ta petite histoire. Ça veut dire que t’as moyen de contacter le mec qui t’a roulé et ça, je prends. Comme tu sais ce que je suis, tu dois comprendre que nous n’aimons pas trop qu’un mec s’amuse à faire croire que ces merdes possèdent un pouvoir quelconque. Ça attire l’attention. Et personne n’a envie d’attirer l’attention sur nous. J’te propose un deal.

C’est qu’j’savais voir que les intérêts de mon client – et de mon clan parla même – passaient par une bonne entente entre lui et moi.

    - On remonte sa piste. On voit si c’est bien lui qui est à l’origine de ça. Et une fois qu’on est sûr, on intervient. Perso, j’pensais au fait que le mec soit un des nôtres. Un Kinfolk humain. Mais maintenant j’suis plus très sûr. Elle est bizarre, cette histoire ! Alors ? On marche ensemble ? Oh et juste au cas où. Si tu cherches à m’doubler, ce sera la dernière chose que tu feras d’ta vie. J’espère que j’me suis bien fait comprendre ?


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 35

Message Sujet: Re: Le fétiche perdu (dans le parc)   Lun 20 Nov - 11:56
Bon par contre comme première impression il y avait été bien trop fort, son interlocuteur semblait déstabilisé. C’est clair que quelqu’un qui sait reconnaitre la nature réelle d’un être d’un seul coup d’œil c’était assez inattendu pour quelqu’un qui se pensait parfaitement camouflé sous apparence humaine et le pouvoir ne faisait pas forcément penser à un vampire, d’où la question légitime. Et comme il le vouvoyait, il n’y a pas de raisons qu’il ne le fasse pas.

Thaddeus, Thaddeus Hall le malkavien, je ne sais pas si tu connais ce clan vampirique. Nous sommes peu nombreux dans cette ville après tout. Désolé de t’avoir surpris, mais j’aime bien savoir qui j’ai en face exactement, je suppose que pour toi c’est pareil.

Le vampire était d’un naturel froid, mais il s’efforçait de faire un sourire plus ou moins sincère. Bon le type était un peu bourru mais sympa, il le menaçait pour la forme sans doute, mais Thaddeus est honnête, il n’as pas pour habitude de jouer un coup tordu à ceux avec qui il travaille, pas de soucis à se faire de ce coté là.

Ouais je sais le contacter si, je trouve son truc, t’inquiète pas je n’ai vraiment pas l’intention de te doubler, je ne ferais pas le poids je pense. Je vais lui téléphoner et lui donner rendez vous ici, on va pouvoir lui tirer les vers du nez tranquillement. A nous deux ca va être vite réglé.

Joignant le geste à la parole il dégaina son portable. Composa rapidement un numéro et le cola contre son oreille. 2 tonalités se firent entendre puis quelqu’un décrocha.

Allo ? Oui ! Mr Smith, je vous téléphone car j’ai retrouvé votre objet, oui, au Linkoln Park. Je vous y attends, très bien ! C’est ça à tout de suite.


Il raccrocha et fit un second appel, l’apparente amabilité dans son visage et sa voix firent place à une voix froide et pragmatique.

Jeff ? Oui, c’est moi, amène ton matériel au cas où tu dois arrêter un type, attend au sud du park, vu qu’il vient de là et que nous somme un peut plus au Nord, il va peut être essayer de repasser par là. Fait vite ! Oui ok.

Il reprit son visage neutre pour s’adresser au lupin.

Et voila c’est fait, il ne va pas tarder à se ramener, j’ai pris la précaution de prendre un homme a moi s’il venait à essayer de se tirer. Tu fais quoi, tu reste a coté ou tu te planque pas loin pour écouter ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 77
XP utilisée :
- 8

Message Sujet: Re: Le fétiche perdu (dans le parc)   Lun 20 Nov - 12:34
Bon, au moins maintenant j'savais à qui j'avais à faire. Une sangsue. C'qui était assez rare dans l'coin. Pas à Chicago même bien sûr. Cette ville attirait les monstres en tout genre et ces vampires s'y plaisaient. Mais le parc, c'était notre territoire. Ou presque. C'était comme être sur l'pas de notre porte quoi. Il était rare que ces suceuses viennent si près. Même si y'avait une trêve, on s'méfiait les uns les autres. Enfin surtout moi, j'dois dire. C'est que c'putain d'ver adorait ces choses.

J'le laissais passer ses coups d'fils pendant que je réfléchissais - oui, oui ça m'arrivait. J'avais franchement zéro confiance en ce mec. Et savoir qu'un pote à lui déboulait, c'était pas quelque chose que j'prenais par dessus la jambe. A c'rythme, y'aurait bientôt un bataillon d'vampire qui serait dans l'coin. Et ça, ma meute ne l'accepterait pas. Le risque que ça pète était trop gros. J'devais prendre les choses en main. Sa mère !


L'autre avait terminé. La mention du clan n'éveillait rien de plus aux oreilles du Fianna. Qu'importe sa famille, un vampire restait un vampire. Vicieux, dangereux. Et pour le colosse, un bon vampire était un vampire crevé. Pour autant, il se devait de respecter cette trêve tant qu'un danger n'était pas immédiat. Dans ce parc, c'était plutôt Thaddeus qui était en danger.

    - Un conseil, si ton pote est comme toi, rappelle le et dis lui qu'il a pas intérêt à s'ramener dans l'parc. Qu'il reste à l'extérieur comme tu lui as dit. Ma meute patrouille et contrairement à moi, ils sont pas en mission spéciale. S'ils voient un vampire, ils le réduiront en bouillie.

Ce n'était même pas une menace, seulement une mise en garde. Noah protégeait le Caern en sa qualité d'Ancien. Et une information pouvait parfois empêcher l'escalade. Ce qu'il faisait ici était donc clairement de la prévention.

    - J'vais rester à proximité le temps qu'il arrive, histoire de pas m'faire cramer. S'il perçoit ma présence, pas sûr qu'il vienne jusqu'à toi. Quand il arrivera, commence à l'faire parler. J'vous rejoindrais alors. J'vais essayer d'grimper à un de ces arbres, juste là.

Noah se recula, sans tourner le dos au vampire. Son attitude pouvait être celle d'un paranoïaque mais n'importe quel autre loup aurait réagi de la même manière. On ne tournait pas le dos à un autre prédateur, sous peine de se faire déchiqueter. Ce type lui paraissait honnête mais le Fianna ne donnait pas sa confiance si aisément. Arrivé près de l'arbre qu'il avait montré, il en fit le tour. Il allait tenter l'ascension. Ce serait plus aisé d'observer d'en haut, après tout.



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 35

Message Sujet: Re: Le fétiche perdu (dans le parc)   Ven 24 Nov - 15:06
Il était décidément très méfiant, mais bon si les siens étaient réellement en train de patrouiller dans le secteur et si effectivement ils étaient moins enclins à discuter que ce poilu, il allait falloir marcher sur des œufs. Mais il tenait à le rassurer quand à la nature de la personne qu’il venait d’appeler.

C’est mon homme de main, très dévoué, et tout ce qu’il y a de plus humain, mis à part quelques petits changements. Je me doute que tu as déjà entendu parler de goule je présume ?

Il avait l’air de connaitre pas mal de choses donc c’était plus une question rhétorique qu’autre chose, mais peut être qu’il ne connaissait pas, le ton de la question était neutre et sans jugements de valeurs. Il restait planté là mettant les mains dans les poches de son long trench coat et attendait, il ne devrait plus tarder maintenant sauf s’il avait flairé un piège on ne sait jamais, ou bien qu’il en tendait un, mais bon avec un lupin comme compagnon d’arme d’une nuit et une goule armée, les chances de la possible embuscade ennemie était réduite. Il toucha son couteau caché dans sa veste comme pour s’assurer qu’il était toujours là. Il avait évidement d’autres moyens pour s’en tirer.

Après lui avoir adressé la parole, le Garou alla prêt d’un arbre et tenta de l’escalader, tout en s’assurant de ne jamais tourner le dos au vampire. L’entreprise était compliquée, ça rendait l’acte presque comique. Thaddeus répondait à l’homme qui était prêt de l’arbre.

Ok je m’en occupe, laisse-moi faire.

Pour ce qui était de retenir quelqu’un avec des questions, c’était une seconde nature pour lui. Sa nature curieuse le poussait à poser des questions sur ce qu’il ne connaissait pas pour apprendre toujours tant et plus, et ça depuis son plus jeune âge. Ça était même inclus dans les taches de son ancien métier, ou plutôt quand il avait un métier, avant tout ces changements. Il était en train de réfléchir tout en réfléchissant à ce qu’il allait lui dire. Il ne manqua pas d’activer son amélioration des sens pour se mettre en alerte.

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 77
XP utilisée :
- 8

Message Sujet: Re: Le fétiche perdu (dans le parc)   Lun 27 Nov - 19:24
Tandis qu’il se trouvait en haut de son arbre, le colosse ne pouvait s’empêcher de se dire que cette affaire pouvait vite dégénérer. Le vampire ne semblait pas hostile et avait écouté les recommandations du Garou, ce qui était déjà une bonne chose. Mais la goule de Thaddeus allait bientôt arriver, même si elle resterait à l’extérieur, et cela commençait à faire beaucoup. Restait plus qu’à attendre l’individu mais si celui-ci s’avérait être un humain, le Fianna allait devoir se montrer prudent. Il savait que les sangsues étaient contraints eux aussi au secret mais celui qu’il venait de rencontrer ne lui paraissait pas suffisamment stable pour respecter cette loi immuable. La Litanie était sacrée pour les loups et de par son rang d’Ancien, Noah avait le droit au recours de la force pour que le secret ne s’ébruite pas.

Pour le moment, j’savais pas encore où cette historie allait me mener. Une sangsue ne représentait généralement pas un problème pour moi, tant qu’elle était seule. Et j’parlais même pas d’sa goule dont je ne ferai qu’une bouchée. J’étais prêt à étouffer cette affaire façon à ma manière si ça partait en vrille. J’devais même avouer que ça commençait à m’tenter sérieusement. Frost ne pardonnerait pas que l’on puisse briser la Litanie et ici, mes actes permettraient d’empêcher ça. Il comprendrait. Pour le moment, j’restais au aguets.

Prêtant l’oreille aux bruits, il se fondait littéralement dans les ombres, tant et si bien qu’il était impossible de le distinguer sauf à savoir qu’il se trouvait là. Il n’eut finalement pas à attendre bien longtemps. Une ombre s’approchait de la position du vampire. Etait-ce la personne qu’ils attendaient ? Il était impossible de le savoir. Et de là où il se tenait, il ne pourrait pas percevoir les brides de la discussion. Préférant ne pas effrayer le malheureux, il patienta encore un peu avant de se laisser tomber de sa branche, se réceptionnant parfaitement, sans un bruit. Noah n’avait désormais plus de doute. Il se rapprocha des deux silhouettes, constatant que Thaddeus tenait parole. Il était parvenu à le retenir. Mais impossible de savoir de quoi ils parlaient. Toujours aussi prudent, le colosse était prêt à agir en cas de surprise. Il parvint à leur hauteur, le silence s’imposant de suite. L’homme se tourna vers lui. Et eut un mouvement de recul en croisant le regard de Noah. Dans celui-ci, il pouvait y lire une information simple : il ne fallait pas l’emmerder. Le garou reporta rapidement son attention vers Thaddeus.

    - Alors ? C’est lui ton lascar ? Et il dit quoi ?

Comme pour montrer qu’il était assez peu disposé à la parole, Noah fit craquer ses phalanges, envoyant un message assez fort et facile à comprendre. Et dans son intérêt, se mettre à courir serait une très mauvaise idée.


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 35

Message Sujet: Re: Le fétiche perdu (dans le parc)   Ven 1 Déc - 16:14
Il était comme le prédateur qu’il était, en train de surveiller l’endroit du haut de son arbre, pour fondre sur lui dés que sa proie arrive, et elle ne devrait plus tarder. Il regarde du coin de l’œil le végétal où était sensé être le garou et ne vit rien.

Peut-être le même pouvoir que les vampires ou quelque chose de différent, mais voila encore quelque chose d’intéressant du point de vue occulte, une similitude avec les vampires. Sa main trembla quelques secondes, la tentation de se mettre à noter tout ce qu’il avait déjà appris sur les garous se fit plus forte, ses lèvres étaient sèches, comme si la soif de savoir lui avait asséché la gorge ou alors c’était peut-être juste que comme il était mort, il n’avait plus de salive.

Apparemment, l’homme ne se fit pas attendre, une silhouette apparu bientôt au loin, en tout cas il avait assez dans le paquet pour se ramener ici tout seul, dans le noir et avec un mec avec qui il avait conversé pendant 10 minutes en tout et pour tout. Il fallait bien lui reconnaitre ça et il n’avait pas particulièrement peur pour le moment en tout cas. Il avait une grosse veste, Thaddeus aussi avait une veste chaude en plein décembre, histoire de ne pas trop attirer l’attention sur son manque de sensibilité au froid.

Arrivé à sa hauteur il regarda le visage du Malkavien pour vérifier que c’était bien lui à qui il avait confié l’enquête, son visage soucieux semblait se détendre un peu après ça. Il brisa enfin le silence qui durait depuis que le poilu scrutait de son arbre.

Vous l’avez ?

Oui bien sur, mais dites moi, pourquoi tenez-vous tant à cette babiole ?

Un héritage familial je vous l’ai dit, ma famille y attache une valeur sentimentale, sans plus.


Mouais, un héritage vaudou de votre arrière-arrière grand-mère africaine ? Vous avez des shamans d’Afrique noire dans votre famille ou vous avez du sang Amérindien ?

L’homme était complètement blanc évidement ni métis, ni tipé sur une de ces deux ethnologie. Ce qui lui avait déjà paru très suspect au premier abord.

Que ? L’homme eu une goutte se sueur qui lui coula sur la joue. Oui je en effet…J’ai des ancêtres Amérindiens et…

Il bafouillait maintenant et semblait chercher ses mots, ça n’aidait pas pour ne pas penser qu’il était en face d’un menteur. Et puis ils s’interrompirent, Ils venaient de remarquer la silhouette de l’impressionnant lupin à quelque mettre d’eux et s’adresser à Thaddeus.

Oui, c’est lui, mais il s’obstine, il me semble qu’il me ment, je vais te laisser le cuisiner, je pense que ta méthode va être plus efficace.

Il allait observer un peu sur le coté et était prêt à l’aider en cas de besoin, pour le moment il allait surement utiliser ce qui avait impressionné le loup pour déterminer sa véritable nature, cela lui serait surement très utile, mais il attendait que le Garou prenne la parole.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 77
XP utilisée :
- 8

Message Sujet: Re: Le fétiche perdu (dans le parc)   Mer 13 Déc - 19:28
    - Il ment ? Putain mec, j’déteste les menteurs. Tu sais quoi ? J’vais t’laisser le bénéfice du doute. J’vais t’poser des questions, si j’estime que tu dis pas la vérité, j’serai obligé de sévir.

Et comme pour marquer le coup, il sortit de sous sa veste un étrange couteau. Au clair de lune, on pouvait aisément voir le symbole gravé à la base de la lame : celui du clan Fianna. Une arme qui avait été spécialement confectionnée pour lui, parfaitement équilibré et épousant sa grosse paluche comme s’il était né avec. Voir le grand roux avec une telle arme pouvait faire frémir n’importe qui. D’ailleurs l’homme en avait des suées, ce qui prouvait à Noah que l’intimidation fonctionnait.

Déjà ça n’pouvait pas être une putain de sangsue vu comment il suait à grosses gouttes. J’restais presque sûr qu’il était un Kinfolk même si pour le moment je ne pouvais pas le prouver. Mais j’allais quand même pas briser la Litanie pour une simple idée. J’allais donc faire ce que je préférais : intimider, menacer, cuisiner. Bref, la grande vie. J’fis craquer mes phalanges, c’qui avait toujours tendance à faire son petit effet. Thaddeus restait à proximité, sans doute pour observer et garder la main si les choses m’échappaient.
    - On va commencer par le début. Tu recherches une babiole et t’embauche un détective pour le r’trouver. Jusque-là, on est d’accord ?

Il fit oui de la tête. Ca commençait bien mais la question était facile. Noah allait rapidement faire monter la pression. Historie de secouer l’arbre et de voir quel genre de fruit tomberait.
    - C’est marrant mais moi, j’ai un autre son d’cloche. Tu vois, moi aussi on m’a embauché. Sauf que l’histoire qu’on m’a versée est différente de la tienne. Selon mon client, un mec vend des objets qu’il fait passer pour étant des fétiches magiques, où un truc dans l’genre. Sauf qu’en réalité, c’est un gros tocard qui vend de la merde et qui s’fait des thunes sur ça. On m’a demandé de chopper le tocard en question et de lui faire passer l’envie de continuer. Tu piges un peu ?

Difficile à dire avec la pénombre mais Noah aurait juré que le mec palissait à vue d’œil. Tant mieux. Il faisait mine de se curer les ongles avec la pointe de sa lame, plongeant de temps à autre son regard dans celui du pauvre larron.
    - Faut aussi que tu captes que mon client saura reconnaître le vendeur. Si encore tu faisais le con en ville, j’dirais pas grand-chose. Mais par ici, c’est un peu mon secteur tu vois. J’peux pas vraiment accepter qu’un gars sorti de nulle part puisse débouler ici et refourguer ses conneries. Alors tu vas cracher ta pastille et me dire la vérité en deux-deux. Est-ce que c’est toi qui fourgue ces merdes, oui ou non !




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 35

Message Sujet: Re: Le fétiche perdu (dans le parc)   Mer 3 Jan - 15:24
Le gars était dans de beaux draps, il ne savait pas dissimuler sa peur grandissante face à l’imposant Noah, mais était-ce condamnable ? Non, car Thaddeus lui-même n’aimerait pas être entre ses pattes en cet instant, seul peut être les Gangrels, et pas un nouveau venu, pouvaient donner le change quand à cette intimidation. En tout cas il le pensait. Le loup semblait être une sorte de protecteur de cet endroit, il est donc normal qu’il s’inquiète de ce qu’on abandonne sur le site et encore plus de protéger son espèce en éliminant les faux ou les preuves que les montres existent au grand public, ils avaient surement eux aussi une sorte de mascarade.

Tout le monde sentait qu’il ne fallait pas le chercher ce poilu, le vampire ainsi que ce pauvre type, son intimidation avait eu un effet surement plus important que le Garou le pensait, à moins que ce ne soit fait exprès, et si c’était le cas, c’était vraiment une réussite.

Le gars n’était pas loin de se faire dessus, mais après tout normal dans la situation où il se trouvait. S’il était encore celui de son ancienne vie Thaddeus transpirerait sûrement à grosse gouttes, mais la non vie faisait bien les choses ni d’odeurs ni d’expression ne venaient trahir son visage impassible.

L’homme dégluti difficilement de peur de se faire trancher la glotte qui caressait le coté coupant de la lame. Magnifique objet que voila d’ailleurs pensait le Malkavien, un fin ouvrage avec un symbole à sa base qu’il ne connaissait pas, ce dessin magnifique symbolisait sans doute les Lupins, même peut être un clan de lupin, mais il en connaissait très peu à leur sujet.

Impassible toujours, mais d’un geste théâtral, il sortit de son long trench coat un épais calepin de cuir avec un crayon accroché dessus. Il l’ouvrit et posa le pouce sur le crayon comme un dessinateur qui voulait commencer un croquis, il n’avait pas son appareil photo sur lui et il craignait que la bestiole le prenne vraiment mal, donc il prenait les mesures de la dague dans la main du rouquin et commença à griffonner avec le peu de talent qu’il avait, le plus important était ce magnifique symbole, la promesse de quelque chose d’occulte et d’ésotérique. Il s’était longtemps retenu, mais c’était comme ça, la folie malkavienne l’avait pris tout d’un coup, il ne pouvait plus s’en empêcher ; noter, griffonner, annoter, classer, analyser, rechercher et comprendre c’était à présent les mots qui tournaient en boucle dans son esprit et toutes ses notes lui servirait plus tard. Il en profita pour noter les réponses vaseuses de l’interroger, mais avec moins de conviction.

Il s’arrêta un instant, et regarda l’homme intensément dans les yeux, il allait lâcher une information importante.

Je…oui, c’est moi qui vend cette merde oui. Chuis désolé les gars, je savais que c’était risqué de venir ici récupérer un des trucs que j’avais perdu, mais je sais bien que c’est trop dangereux, donc j’ai envoyé le pti rouquin là, il à l’air malin et débrouillard, et puis s’il clamse ya peut de chance que ça remonte jusqu’à moi, je suis juste venu ici pacque je pensais qu’on se tirerait vite de cet endroit, je pensait pas que c’était une putain d’embuscade merde !!!

Il pleurait à chaudes larmes, l’homme était vraiment à bout, il avait craqué psychologiquement, restait à savoir ce qu’allait faire Noah.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 77
XP utilisée :
- 8

Message Sujet: Re: Le fétiche perdu (dans le parc)   Jeu 4 Jan - 10:33
Il avait craqué. J'm'en doutais, avec ces gens là ce n'était toujours qu'une question de temps. Ma mission était remplie et j'avais des aveux en bonne et due forme. Garantie donc de me faire payer. Restait à voir maintenant une ou deux choses avant que j'le laisse partir. Je jetais un oeil vers le vampire, lui adressant un p'tit sourire pour lui signifier que c'était presque fini. J'avais pas remarqué qu'il avait sorti un calepin. En vrai, j'm'en moquais.

Noah avait rangé son arme. L'intimidation avait fonctionné et il n'était pas utile de pousser plus loin les investigations. Tuer cet homme serait aussi inutile que dangereux. Attirer les autorités étaient exclus et il était prêt à parier que l'autre ne tenterait plus de refourguer ses merdes dans le coin. Quelle idée avait-il eu d'engager une sangsue ? Se rendait-il compte du danger ? Mais cela ne regardait finalement que Thaddeus. il s'était fait mener en bateau par ce type après tout et à sa place. Poussant un soupir, le colosse se recula d'un pas. Puis d'un second, lentement. Son domaine était sauf. Et il comprenait désormais l'histoire dans son ensemble. Un parfait idiot ce mec.

    - Pas bien malin, en effet. T'as du liquide sur toi ?

Il opina du chef, farfouillant avec précaution dans ses poches pour en sortir une liasse de billets. A vue de nez, il y en avait pour un paquet de pognon là. Largement de quoi rembourser son client. Et de faire une plus valus intéressante. Le Fianna attrapa la liasse et en tira la somme que son client avait payé. Malgré cela, il en restait beaucoup. Le vampire avait été utile. Il méritait lui aussi de faire son beurre dans cette affaire. Ainsi le colosse lui jetait-il la liasse tandis que l'escroc s'enfermait de nouveau dans le mutisme. Il avait peur. Vraiment peur. Et Noah comprit que ce n'était pas seulement à cause de lui. Il venait d'avouer s'être servi du vampire pour arriver à ses fins, admettant que s'il était mort cela n'aurait eu aucune incidence sur lui. Ce type devait sans doute craindre quelques représailles.

    - T'as mérité autant que moi mon gars, alors sers-toi. C'est qu'ça fait un paquet de liquidité. J'crois qu'il a bien profité de sa petite magouille notre lascar. Oh, j'oubliais.

Ses mains agrippèrent le mec au col et il le souleva du sol comme s'il n'était qu'un gosse. Son visage s'approcha de celui du pauvre fou. Son regard laissait apparaître qu'une seule et unique chose : la folie meurtrière.

    - J'vais te l'dire qu'une seule fois. Jamais j'dois te revoir dans l'coin. Et dans ton intérêt, ne fais plus jamais parler de toi. Sans quoi, j'te retrouverai. Et j'te montrerai qu'il y a pire que la mort. Bouge !

Il pivota vers Thaddeus et projeta le type sur le sol qui se cogna violemment la tête au sol, visiblement sonné.

    - Il est à toi, Thaddeus. J'me fous de ce que tu veux en faire tant que c'est pas sur notre territoire. En tout cas merci, on a bien taffé !



Spoiler:
 


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 35

Message Sujet: Re: Le fétiche perdu (dans le parc)   Lun 5 Fév - 16:17
L’interrogatoire était sur le point de se finir et une agréable surprise attendait Thaddeus, il attrapa la liasse de billet et se paya avec il n’était pas venu pour rien. Il sourit légèrement à l’adresse du lupin et enfonça la liasse dans son imper. Sympa ce gars là autant se souvenir de lui autant que cette crevure qui voulait se servir de lui. D’ailleurs il commençait à réfléchir de ce qu’il pourrait bien faire de lui. Pendant ce temps le garou sorti une ultime menace.

Le poilu l’avait sacrément bien cuisiné, c’était sans aucun doute sa spécialité. Quand il eu enfin fini, il le projeta avec une telle facilité qu’on aurait presque dit qu’il lançait une brindille au loin, cela présumait assurément de sa force. Il retomba sur l pelouse comme un sac de patate et en plein sur la tête. Il allait avoir une sale bosse sur le crâne demain. Le grand gaillard remercia une dernière fois le Malkavien et s’en alla, il lui répondit une dernière fois.

Merci pour ta collaboration, je dois avouer que ce fut un plaisir. Merci à toi également pour ton travail efficace.

Il se retrouvait seul à présent avec l’homme apeuré qui reprenait peut à peut ses esprits, cela lui avait donné le temps de réfléchir sur son sort. Il en arriva à la conclusion qu’il valait qu’il reste en vie avec la peur au ventre que de mourir et ne plus avoir ce genre de problèmes.

L’homme se releva doucement il en profita pour s’approcher tout près pour lui parler. Il n’aurait certes pas la même incidence que le lupin sur le coup mais c’est certain que si on veut éviter les problèmes psychologiques dans l’avenir contrarier un Malkaviens était sans doute une des pires solutions. Mais il se gardait cette option pour la prochaine fois, il fallait qu’il reste lucide pour avoir peur de sa propre ombre, vu les pouvoirs du vampire, c’était au sens propre.

Le visage déformé par la colère tout en ayant son apparence totalement humaine, il s’adressa à l’homme.

Écoute-moi bien-toi ! Je n’ai pas apprécié ta tentative de me manipuler, mais je vais te laisser en vie, juste pour une seule raison, c’est que tu finisses tes jours dans la peur, la peur qu’un de nous deux te tombe dessus si tu fais des vagues, ne crois pas qu’il sera facile de te cacher de lui ou de moi tu n’as plus aucun endroit où fuir. Si je te revoie où si j’entends parler de toi, je m’occuperais aussi personnellement de ton cas, c’est clair ?

Il essayait de prendre son air le plus intimidant, ce n’était pas du même niveau, mais il espérait qu’il avait bien compris. L’homme acquiesçait tremblotant et semblant être au bord des larmes, il semblait comprendre la gravité de la situation. Thaddeus se dirigeait vers la sortie du parc par où il était rentré et décrocha son téléphone portable, il lui restait une dernière personne à rappeler, une qui attendait qu’un fugitif tente de s’enfuir du parc.

Voir le profil de l'utilisateur
 
Le fétiche perdu (dans le parc)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Perdu dans les choix des matières !!
» Panique car je me sens perdu dans le noir
» pour mon fils de 22 ans, perdu dans la vie
» [Biodiversité] Les wapitis en déclin dans le parc national de Yellowstone (USA) par la faute de l'Homme
» Photographie : Calanque de l'Oeil de Verre dans le Parc National des Calanques (13)


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood Red Moon :: Chicago :: Secteurs :: Secteur Nord-
Sauter vers: