Bilan de compétence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
XP :
- 58
XP utilisée :
- 10

Message Sujet: Bilan de compétence   Sam 11 Nov - 0:04
Même une vie d’errance à squatter chez les particuliers a un prix. Pour s’assurer le gîte une nuit de plus, il faut savoir se faire apprécier. Se faire apprécier passe par une succession de petits services qui ne permettent pas de mettre en abîme une relation donnée. Ce savoir-être, Anna l’avait dans la peau. Autrement, il lui aurait été difficile d’atteindre de telles hauteurs dans son secteur d’activité… qui donnait la part belle aux susceptibilités. Cette fois, on lui demandait d’agir dans son champ d’expertise, en sa qualité d’intermédiaire. Selon toute vraisemblance, une jeune femme cherchait un travail et d’évidence, elle ne ferait pas la fine bouche. Il fallait bien remplir son assiette. Anna n’en savait pas plus. Après tout, ce n’était que l’ami d’un ami d’un autre ami qui lui avait fait remonter l’affaire. La sangsue en apprendrait plus sur place. Tant mieux en un sens, car elle appréciait les surprises. En définitive, elle ne s’entendait vraiment qu’avec les personnes en marge. Les autres l’ennuyaient profondément. Pourvu que sa cliente ne soit pas une autre fille de bonne famille… comme cette Constance rencontrée dans ce night club.

Cette pensée la traversait en prenant sa douche. Les hôtes, des collocs en première année de médecine dont l’avenir se perdrait dans des litres de bière, s’étaient absentés et la Malkavienne en profitait pour faire péter la facture en eau. Il fallait dire que la caresse de l’eau bouillante en plein hiver lui plaisait particulièrement. Au pire, elle se trouverait un bouc émissaire ou décamperait ailleurs le temps que les tensions s’amenuisent. En attendant, elle empruntait les vêtements rangés dans une armoire. Soit, une chemise blanche, une veste et un jean. Ainsi, la Malkavienne ferait “professionnelle”. Arrivée devant le miroir, elle ré-arrangerait rapidement ses cheveux, esquissant une mine satisfaite. Quelle artiste !

Seul problème : la jeune femme avait zappé l’heure du rendez-vous. Oh et puis la candidate pouvait bien attendre une heure ou deux. Si la gamine en était incapable, c’est qu’elle n’était pas prête, tout bêtement. Et puis, Anna n’avait pas vraiment pour habitude de presser le pas. Son attitude se révélait toujours contemplative. Rien de ce qui apparaît sur sa route n’est dû au hasard. Tout fait sens. Du poivrot crachant ses tripes dans le caniveau à l'harangue télévisée de la personnalité politique la plus éminente. Cette fois au moins, la jeune femme faisait l’effort de frauder le métro. Aussi ne prit-elle finalement pas tant de temps pour arriver devant un restaurant Italien. Ne restait plus qu’à identifier celle qui lui tiendrait compagnie pour cette nuit. Pour se faire, autant se planter devant l’établissement en regardant la montre qu’elle n’avait pas au poignet. L’expression irritée, elle détestait attendre.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 85
XP utilisée :
- 41

Message Sujet: Re: Bilan de compétence   Sam 11 Nov - 12:43
- Vous êtes sûre de rien vouloir boire ni manger ?

Gina se contenta d'un revers de main en guise de réponse. Cela faisait maintenant près d'une heure qu'elle était assise à la terrasse bondée d'un petit restaurant italien de la « Petite Italie ». Par trois fois le serveur était venu pour prendre sa commande et par trois fois elle le congédia. Normalement, elle aurait bien pris une bière pour donner le change mais elle était fauchée comme les blés. Elle endurait tant bien que mal. Gina ne croulait pas sous l'or et les petits boulots bien payés ça ne courrait pas les rues. Aussi miteux qu'était son appartement, il fallait bien qu'elle paie un loyer. La Brujah pourrait sans doute faire sans et ainsi vivre chez ses conquêtes comme une sangsue mais elle s'y refusait pour l'instant. Posséder un refuge relativement méconnu de la Famille était pour beaucoup de ses congénères une absolue nécessité. La Nouveau-né, en bonne dilettante, trouvait juste ça pratique. Bref, pour entretenir ce maigre train de vie, il lui fallait un peu de pognon et c'était justement la raison de sa présence en ces lieux.

Gina connaissait peu de monde, se contentant d'errer en marge des sociétés, mortelle et vampirique. Personne ne la faisait chier et elle faisait chier personne. Néanmoins, les rares fois où elle s'était bougée le popotin, c'était par l'intermédiaire d'un type louche qu'elle s'était envoyée un soir de grande beuverie alors qu'elle faisait une pige dans un club d'escort-girls. Apparemment, la Brujah avait tapé dans l’œil de ce bandit de bas-étages et depuis il faisait office de contact lorsqu'elle avait besoin d'un peu de cash. Le dernier boulot remontait au mois dernier lorsqu'elle avait dû détrousser une sorte d'industriel véreux. Oui elle se l'était aussi tapée... Il n'y avait pas de secret. Pour une fille pas trop dégeu et plutôt sexy, les boulots en rapport avec le cul ça rapportait généralement un max. La ligne qui menait à la prostitution était fine et c'était un autre genre de monde bien moins glamour. Heureusement, Gina était une caïnite et elle avait à sa disposition énormément d'options. Aucune chance qu'elle ne sombre dans cette abysse afin de gagner sa vie...

Téméraire, le serveur revint à la charge une quatrième fois et lui lança carrément une sorte d'ultimatum. Gina était à deux pas de chez elle et un massacre n'arrangerait nullement ses affaires. Elle se décida donc à commander quelques chose, se disant que son rencard du soir lui paierait ses consommations.


- Mettez moi un Negroni pour commencer. Et ne me faites pas attendre, je déteste ça. fit-elle avec le plus grand sérieux.

Sans égard pour le standing de l'endroit, Gina s'avachit dans sa chaise et croisa ses jambes sur le dossier de la chaise d'à côté, attirant les regards des clients et des passants. La Nouveau-né était audacieuse. En cette soirée d'hiver fort clémente, elle s'était permise une tenue plutôt légère et moins vulgaire qu'à son habitude. Elle avait porté son choix sur une jupe blanche très courte, au ras de la salle de jeu, un petit top noir surmonté d'un perfecto de la même couleur. Le tout agrémenté d'un petit sac à main rouge de la couleur de ses bottines. Sa vision d'un look professionnel... Inutile de préciser qu'elle tranchait fortement avec le paysage, surtout à l'heure du dîner. La caïnite n'avait pourtant pas l'air dérangée le moins du monde.

Gina commençait à trouver le temps long. Au comble de l'ennui, elle aperçut finalement une jeune femme qui venait d'arriver et de se planter devant le resto comme une oasis en plein milieu du désert. Lorsqu'elle regarda sa montre l'air agacée, la Brujah décida de passer à l'action. Un peu de compagnie ne lui ferait aucun mal.


- Mademoiselle ! On vous a planté aussi ? Je vous offre quelque chose à boire ?
demanda-t-elle le verre à la main en faisant tout juste l'effort de se réajuster sur sa chaise, dévoilant par là même un peu de son intimité à un auditoire attentif.



Dernière édition par Gina Barbieri le Dim 12 Nov - 22:21, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 58
XP utilisée :
- 10

Message Sujet: Re: Bilan de compétence   Dim 12 Nov - 18:17
Le visage crispé, la sangsue attendait depuis seulement quelques minutes qu’elle pestait déjà intérieurement. À tous les coups, la candidate avait probablement décampé voilà des plombs. Qui sait… peut-être même s’était-elle trompé de jour ! L’organisation dans le milieu pouvait faire regretter l’administration territoriale, si bien que la jeune femme se préparait à partir… jusqu’à ce qu’une personne l’interpelle. Se retournant, elle l’observait sans donner l’impression de vraiment la détailler. La plupart des visages rencontrés étaient oubliés dans la seconde. À quoi bon faire l’effort de les retenir, puisqu’ils appartenaient à un autre monde. Son monde. Ainsi ne ferait-elle pas même attention à son accoutrement qui pouvait choquer une héritière de la haute société.

-Règle élémentaire de savoir-vivre : un verre offert ne se refuse pas.

La Malkavienne avait beau se donner l’air de l’impatience, son planning dépendait pour grande partie de ses caprices, constamment réadapté selon l’humeur du moment. En l’occurrence, elle se sentait bien d’échanger quelques verres avec une parfaite étrangère. Aussi ne se ferait-elle pas prier, prenant place avec l’entrain qui la caractérisait. Cherchant le serveur du regard, elle l’appelait d’un signe de main pour lui commander un whisky sans glaçon. Une légère grimace, le garçon prenait note dans son calepin. Alors quoi ? Parce que ce restaurant était italien, il fallait toujours demander de la vinasse ? Anna préférait se rappeler d’une conversation agréable avec un personnage sympathique. Sitôt le serveur parti, son attention revenait à celle-là même qui l’avait invitée.

-Oui hélas, j’étais censée rencontrer quelqu’un pour un entretien… Mais vous savez, les personnes fiables se font rares. J’aurais dû me douter, avec si peu d’informations… Je n’ai pour moi qu'un nom : une certaine Gina. Je ne suis même pas sûre que la bonne heure m’ait été indiquée.

En un temps record, son verre lui revenait déjà. Faisant danser le scotch dans sa main, ses prunelles noires épousaient mieux celles de son interlocutrice. Avec un peu de chance, cette rencontre opportune serait aussi agréable qu’avec l’autre rouquin.

-Et vous ? Un rencard avorté ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 85
XP utilisée :
- 41

Message Sujet: Re: Bilan de compétence   Lun 13 Nov - 16:15
Et dire que tout ça partait d'un bon sentiment. Gina avait été proche de faire définitivement une croix son rencard. Elle ne s'était pas douté une seconde que la femme qu’elle venait d'inviter à boire se trouvait être le dit rencard. La Nouveau-né n'en revenait pas du culot de la jeune femme. Cela faisait plus d'une heure qu'elle poireautait à la terrasse de ce resto ! Cela avait le don de la foutre en rogne. Afin de sauvegarder les apparences et de ne pas dégoupiller, elle serra le poing avec une telle force que ses vaisseaux manquèrent d'exploser sous la pression. Après sa tirade sur ce qui sonnait comme des excuses, Gina lui aurait bien éclater le verre sur son front de connasse ! Malheureusement, comme souvent ces derniers temps, elle dût se refréner. Ca commençait à faire beaucoup. Dans ce cas précis, la Brujah avait certes besoin d'argent mais surtout elle ne pouvait pas griller son contact en envoyant chier cette femme et ainsi se voir refermer les portes du milieu.

Par contre, elle aurait sa revanche, d'une manière ou d'une autre. Ca commercerait pas une réponse prenant la forme d'une pique. Enfin si cette femme arriverait à recoller les morceaux. Gina se croyait maline...


- On peut dire ça. J'avais rencard pour du boulot avec une certaine Fiona ou Aria, quelque chose comme ça. J'imagine qu'on m'a posé un lapin vu que ça fait plus d'une heure que j'attends. fit-elle en s'étirant en arrière sur sa chaise, l'air irrité.

Gina procéda ensuite à la consommation de son cocktail. Une tâche étonnement difficile pour un caïnite et encore plus dans un lieu public. Elle s'empara de son verre et profita d'un réajustement sur sa chaise pour se mordre le bout du doigt de sa main libre. Elle fit ensuite mine d'avoir fait tomber quelque chose pour mélanger sa vitae à sa boisson.
Oops, je suis distraite. Elle lécha finalement son doigt pour refermer la plaie. Les gestes étaient rodés. Seul un œil averti aurait pu voir ce qui s'était réellement passé. La Brujah ne put s'empêcher de jeter un petit coup d’œil à droite à gauche ainsi qu'à sa partenaire du soir. Rassurée, elle leva son verre.

- Je m'appelle Gina. Santé !

Gina avala le cocktail cul sec comme une vraie pochtronne. Ca faisait du bien par où ça passe. Cependant, même mélangé à son sang, l'alcool ne lui faisait malheureusement aucun effet. Elle en apprécia toutefois le goût qui lui rappelait sa jeunesse New-yorkaise à écumer les quartiers chauds de Brooklyn. Gina reposa son verre avec aplomb et leva la main pour appeler le serveur. La Nouveau-né s'empressa d'en commander un autre. Fauchée, elle comptait bien faire payer sa future patronne.

- Il parait que vous manquez de personnel qualifié ? demanda-t-elle en se mettant plus à son aise. Elle croisa ses jambes sur le côté de la table et se para d'un petit sourire machiavélique.



I live my life in the fast lane. Can you keep up ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 58
XP utilisée :
- 10

Message Sujet: Re: Bilan de compétence   Lun 13 Nov - 21:09
À peine son interlocutrice faisait-elle vibrer ses cordes vocales qu’un autre son accaparait son attention. Ni plus ni moins que le bruit de deux verres de vin s’entrechoquant pour une résonance envoûtante. Sitôt, ses pupilles se dilataient, le regard perdu dans le vide la séparant de sa vis-à-vis. Ses poumons s’animaient artificiellement, comme si elle était aidée d’un masque respiratoire. Le décor alentour se dissipait, en faveur de murs plus rapprochés ; d’un blanc immaculé. Des silhouettes troubles l’entouraient. Tournant doucement son visage, elle essayait de mieux les discerner. Tardivement, Anna ressentait une main chaleureuse sur son avant-bras inerte. En son âme et conscience, la mourante se sentait apaisée. Sur un nuage, un mot la ferait redescendre sur terre. Gina ?

L’environnement se recompose. La pièce s’élargit et s’assombrit par la même occasion. Des ombres s’élèvent du sol pour prendre l’apparence d’individus autour d’une table. Plusieurs tables saturent son champ de vision. Bientôt, un vertige la prend. Clignant plusieurs fois des yeux, elle secoue sa tête dans un petit mouvement fugace. La main sur l’avant-bras, son regard retrouve celui de son… amie ?

-Hm ?

Les sourcils froncés, Anna regardait incrédule la nommée Gina descendre son verre d’une traite. Que cette dernière appelle le serveur pour commander une nouvelle boisson, la Malkavienne se massait les tempes d’une main, les paupières clauses. À l’instant, une fenêtre vers l’Ailleurs s’était profilée. Et pour une raison qui lui échapperait toujours, elle revenait dans ce cauchemar interminable. Sonnée, la jeune femme remettait ses pensées en ordre. La question que lui posait la chimère juste devant l’y aidait.

-Ah… oui. C’est vous, Gina ?

Portant son verre aux lèvres, la jeune femme ferait une grimace au goût repoussant du Whisky. Son expression traduisait une surprise à ce constat. Pourquoi diable les boissons et la nourriture devaient-elles avoir cette saveur infâme ? Reposant le verre avec dépit, son attention se redirigeait enfin vers la candidate ; un léger air nauséeux.

-Et donc ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 85
XP utilisée :
- 41

Message Sujet: Re: Bilan de compétence   Mar 14 Nov - 17:50
- Vous allez bien ? demanda Gina lorsque la jeune femme sembla défaillir.

Pas certaine que cette dernière l'ait entendu, tant elle lui paraissait dans un sorte de trip. La Nouveau-né préféra finalement ne rien faire envers ce qu'elle considérait à présent comme une junkie. Non pas que cela lui déplaise, bien au contraire. Cependant, elle commençait à douter de l'avenir de cet entretien. Cette femme était censée être une sommité dans le milieu. Enfin si on en croyait les paroles de son contact. Sons sens du professionnalisme laissait à désirer. Venant de Gina, c'était une véritable insulte ! La Brujah laissa la femme revenir doucement du monde des rêves, reportant son attention sur le restaurant pour passer le temps. Elle remarqua finalement un type d'une cinquantaine d'années, cheveux grisonnants, légèrement bedonnant mais bien apprêté qui la dévorait littéralement du regard, visiblement pas gêné par la présence de sa femme et de ses enfants. Gina commença évidemment à flirter avec ce dernier à distance jusqu'à ce que son interlocutrice s'adresse enfin à elle.


- Et donc ? Vous cherchez quelqu'un et je cherche du boulot. Elle est pas belle la vie ? répondit-elle sur un ton enjoué pour réchauffer un peu l'ambiance.

- Désolé, je n'ai pas bien retenu votre nom. enchaîna-t-elle pour la sortir définitivement de son spleen.

Gina répéta ses petites manipulations afin d'avaler un deuxième cocktail de la même manière que le premier. Les caïnites étaient incapables d'assimiler autre chose que du sang. Enfin en théorie. Des rumeurs circulaient prétendant le contraire. Mélanger la vitae avec de l'alcool lui permettait de retenir un peu le liquide mais à ce rythme elle allait rapidement avoir besoin d'aller aux toilettes ! Ne pas pouvoir manger ou boire autre chose que du sang était un de ses rares regrets depuis son Etreinte.

La Brujah profita de cet intermède pour faire quelques clins d’œil à son prétendant, un bel enfoiré comme on en faisait plus. Mais au fond, qui était-elle pour juger ? Et puis le comportement du bétail, ça lui passait généralement bien au-dessus de la tête. La Nouveau-né lui trouva cependant un très bon point. Devant lui se trouvait plusieurs cadavres de bouteilles. Ca avait l'air de Chianti de là où elle se trouvait. La vin n'était pas sa boisson préférée mais si elle parvenait à planté ses crocs dans ce type, elle serait probablement intoxiquée pour la soirée. Du moins tant que ce sang resterait dans sa réserve. Gina lui adressa un regard plein de promesses et se fendit du plus beau croisement de jambes depuis Basic Instinct. Sharon Stone n'aurait rien eu à y redire. Sur sa chaise, le type faillit tomber à la renverse !


- Vous voulez mon CV ? Peut être préférez-vous que je vous montre de quoi je suis capable ? fit-elle en reportant son attention sur son rencard. Son regard était déterminé et son ton plein de défi.



I live my life in the fast lane. Can you keep up ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 58
XP utilisée :
- 10

Message Sujet: Re: Bilan de compétence   Mer 15 Nov - 13:54
-Vous n’êtes pas ce que je cherche, je le crains.

Sa remarque n’exprimait guère le sens intrinsèque de sa pensée. Les fragments des messages que lui adressaient ses proches l’obsédaient. Sa camarade de beuverie n’en comptait pas, tout simplement. Mais tout cela n’avait pas grand rapport avec l’entretien ci-présent. La confusion marquait son esprit à l’interstice de deux réalités. De fait, si Anna donnait l’apparence de se refermer, il n’en était rien.

-Je m’appelle Anna.


Lentement, elle recouvrait ses sens. Cependant, il demeurait toujours quelque chose à cet endroit qui la mettait en de mauvaises dispositions. En définitive, elle ne s’éterniserait pas. Un regard porté vers son interlocutrice, l’attitude de cette dernière ne manquait pas de l’interpeller. Progressivement sortie de ses pensées, la sangsue remarquait tardivement que cette jeune femme blonde était distraite, l’attention dirigé ailleurs. Suivant son regard, elle comprenait enfin à quelles passades s’adonnait sa vis-à-vis. Une allumeuse. Attendait-elle de la Malkavienne un travail dans la prostitution, ou une place dans un pole dance ? Elle en aurait bientôt la confirmation, après que Gina lui propose une démonstration de son savoir-faire.

-Les apparences me glissent dessus. Faites moi donc ressentir qui vous êtes.

Intriguée, il n’y avait bien qu’entre les lignes que la jeune femme se retrouvait. Un CV ne saurait dire quoi que ce soit. Et puis, cet entretien ne justifiait évidemment pas un tel protocole. Peu importe les talents de la candidate, elle ne risquait pas de devenir caissière ou tout autre travail inhérent au suicide du libre arbitre.




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 85
XP utilisée :
- 41

Message Sujet: Re: Bilan de compétence   Mer 15 Nov - 22:26
*Bizarre. Cette meuf était super bizarre !* n'arrêtait pas de penser Gina, n'étant trahie que par le léger plissement de ses yeux turquoises.

D'un coup Gina n'était pas ce qu'elle recherchait, puis finalement elle voulait savoir de quoi elle était capable ? Enfin si elle avait bien compris...Cette Anna était une vrai girouette ! D'ailleurs elle lui rappelait étrangement le vieux Ricky qui traînait souvent ses guêtres chez son Sire. Un Malkavien complètement à côté de ses pompes qui régurgitait la bible en fixant le mur. Anna n'en était pas à ce point mais elle y prenait le chemin. En y repensant, elle ferait une bonne candidate à l'étreinte. Elle ne manquerait pas d'en parler au vieux Malkav'. Par la même occasion, cela ferait un super sujet de conversation au prochain rassemblement Anarch. Il fallait avouer que tout sujet était préférable aux discussions habituelles... Gina resta un moment bouche-bée afin d'assimiler ce que lui avait dit Anna. Elle appela finalement un serveur et lui demanda ou se trouvaient les toilettes.


- Je ne serai pas longue. fit-elle à sa future patronne en lui faisant un clin d’œil.

Gina se leva et se réajusta avant de pénétrer à l'intérieur du restaurant. Les toilettes étaient au fond près de la cuisine. Le voie était dégagée mais la Brujah fit un petit détour pour passer juste derrière le gros porc qu'elle draguait depuis quelques minutes. Elle se contenta juste de passer à portée afin que ce dernier s’enivre de son parfum, un mélange féminin de rose et de vanille. Elle s'éloigna ensuite lentement dans un déhanché volontairement exagéré. Elle ne doutait pas une seconde qu'il n'en avait pas perdu une miette. Quand Gina dépassa le bar et avant de perdre le contact visuel, elle se retourna et fixa sa proie quelques instants avant de l'inciter à la suivre d'un geste gracieux de l'index. Elle s'engouffra ensuite dans les petites toilettes individuelles, veillant bien à ne pas refermer la porte.

Avant que son client n'arrive, Gina devait s’acquitter d'une tâche peu réjouissante. Elle se pencha au-dessus du lavabo et se mit à évacuer tout ce que son corps n'avait pu assimiler ce soir, soit l'équivalent d'un bon verre, une cinquantaine de centilitres. Ce n'était pas grand chose mais ça devait sortir. Et il était largement préférable qu'elle ne fasse pas ça en public, particulièrement lorsqu'il s'agissait de nourriture. La purge effectuée, la caïnite s'essuya le coin de la bouche d'un revers de main avant de s'adosser au mur directement en face de la porte. Elle n'eut pas à attendre longtemps. Une trentaine de secondes plus tard, la porte s'ouvrit en grand et elle se fendit d'un large sourire en apercevant sa proie.

L'homme prit soin de fermer la porte à clé avant de s'avancer confiant vers celle qui avait fait naître tant de désir en lui. A y regarder de plus près, Gina ne le trouvait pas repoussant. Certes il arborait une bedaine et des tempes grisonnantes qui trahissaient son âge mais il était plutôt bien conservé. Ce dernier enleva sa veste de costume et la posa sur le rebord de la cabine. Il desserra sa cravate et retroussa ses manches, visiblement prêt à l'action. Lorsqu'il fut à une trentaine de centimètres de sa promise, il se jeta sur elle, haletant. Gina le laissa explorer son corps de ses mains inquisitrices et s'emparer de sa bouche avec ardeur. La Brujah était patiente. Elle le laissa empoigner ses fesses afin de la soulever et de la plaquer au mur avec une certaine sauvagerie, feignant un petit cri de plaisir. Elle le laissa se consumer et se faire tout un film dans sa tête. Les détails avaient de l'importance.

Lorsqu'elle entendit un bruit de braguette signalant que son partenaire était prêt à passer à la vitesse supérieure, Gina passa à l'offensive. Elle sortit ses crocs et les plongea dans son cou, visant la carotide. Elle était d'humeur à faire les choses à l'ancienne. Le Baiser des vampires provoquait une véritable extase chez leurs victimes. Il s'agissait d'une expérience unique, plus grande que tous les orgasmes qu'un humain pourrait connaître. A tel point qu'ils ne se souvenaient jamais de ce qui s'était réellement passé. La proie de Gina se souviendrait seulement d'un super coup dans les toilettes de ce restaurant. Et certainement pas qu'un vampire venait de lui soutirer de la vitae. La Nouveau-né ne se goinfra pas. Elle se contenta de lui ponctionner quelques centilitres, de quoi remplir sa réserve. Mais surtout assez pour ressentir les délicieux bienfaits de l'alcool !

Gina se laissa peu à peu gagner par ce sentiment d'ivresse qui lui manquait tellement. Un peu trop même... Cela ne durerait pas éternellement mais elle en avait au moins pour deux jours, si elle ne puisait pas dans ses réserves à outrance. Contente, la Brujah referma les plaies d'un coup de langue et déposa littéralement le type contre le mur. Elle fouilla ensuite sa veste et y dénicha un porte-feuille et des clés de voiture.
*Hmm, une Mercedes. Sexy...* Elle quitta ensuite les lieux, la démarche très chaloupée.

Avant de retourner à table et vers Anna, Gina s'arrêta à la caisse et régla leurs consommations. Elle s'était jurée de se venger d'elle pour l'avoir fait poireauté mais comme souvent avec la Brujah, c'était déjà oublié... Elle s'assit finalement en face d'Anna, la tête haute et le regard légèrement vitreux. Elle semblait de bien meilleur composition bien qu'un peu brinquebalante. Elle sortit ses nouveaux biens et les posa sur la table, visiblement fière comme Artaban.


- Tadaaaaaa ! s'écria-t-elle relativement fort. Alors ça vous épate, heinnnn ?!





I live my life in the fast lane. Can you keep up ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 58
XP utilisée :
- 10

Message Sujet: Re: Bilan de compétence   Dim 19 Nov - 17:58
D’un hochement de tête, Anna laissait la petite mener la danse. À son contraire, cette rencontre devait mener quelque part. Pour être ainsi conduite sur sa route, son parcours devait être semé de drames. Ce pourquoi, précisément, ses traits s’inscrivaient dans son esprit. Tous les autres, ces projections du monde, resteraient invisibles et ne la marqueraient pas à son réveil. Pire que des chimères, ils ne représentaient rien. Ce n’était pas le cas de Gina, en marge de ce monde sans être rejetée à sa frange. La voyant attirer sa cible dans son guêpier, il n’était pas difficile de deviner quelle scène animait la pièce. À l’évidence, elle s’était forgé ses propres armes. Les destins brisés l’affectaient. Ceux qui dépassaient leur peine la touchait.

Le regard rivé vers la porte des toilettes, une nouvelle protagoniste imposait le rythme à son idylle. Il y avait du progrès depuis qu’elle s’était dégagée du décor. À son sortir, son air se faisait triomphant. Retournée à la table le pas un poil chancelant, le butin était livré sur la table. Ni plus ni moins que les clefs de la voiture qui devaient certainement appartenir au pauvre homme toujours enfermé dans les toilettes. Sitôt, la sangsue esquissait un large sourire. Sa comparse avait réussi à l’intriguer.

-Oh oui… c’est certain, vous êtes douée ! Quel dommage… je n’étais pas là pour voir.

Se levant de là, la Malkavienne prenait les clefs de voiture d’une main et son verre de whisky toujours plein de l’autre. Délicatement, elle s’approchait de Gina pour lui tendre son verre. Cette dernière était parvenue à balayer sa torpeur pour l’embarquer dans une idée fort attrayante… qu’elle ne manquerait d’améliorer par l’ajout de quelques épices.

-J’ai été bête de commander irlandais chez les italiens. On ne m’y reprendra plus… Voulez vous bien terminer mon verre ? Vous saurez encaisser, pas vrai ?

L’expression taquine, Anna s’amusait du vraisemblable alcoolisme de son interlocutrice. Mais surtout, elle ne voulait pas gâcher l’adrénaline d’être portée dans l’un de ces véhicules par une brindille à moitié défoncée. Avec ces gens dans un état second, elle se sentait la plus à l’aise.

-Allez, dépêchez vous ! J’ai hâte d’une petite rivée nocturne !


Et puis… ce n’était pas tous les jours qu’il lui était donné de monter à bord d’un bolide. Aussi, la sangsue agitait les clefs pour que sa vis-à-vis les embarque. Il était venu le moment de s’évader !

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 85
XP utilisée :
- 41

Message Sujet: Re: Bilan de compétence   Mar 21 Nov - 22:34
Gina était aux anges. Elle adorait être sous l'influence de l'alcool. Plus rien ne comptait à part son propre amusement. D'ordinaire relativement égoïste, la Brujah atteignait des sommets lorsqu'elle était bourrée. Elle se contentait de faire ce qui lui passait par la tête sans trop réfléchir. Ses maigres responsabilités passaient au second plan, envolées au gré du vent. Certains diraient que ça ne change pas trop de d'habitude... Ravie que sa partenaire du soir soit d'humeur à faire la fête, Gina lui prit les clés des mains.

- On s'arrache ! fit-elle avant de vider le whisky tendu par Anna. Elle se fendit ensuite d'une révérence improvisée à l'attention de la clientèle du restaurant avant de prendre la tangente.

Flanquée de son acolyte, Gina se dirigea vers le parking de l'établissement, utilisant le bip pour trouver la fameuse Mercedes. Après quelques minutes d’errance, elles arrivèrent devant la bête : Une CLK 320 noire de 2002. La Brujah tomba à genoux et dut mettre sa main devant la bouche pour ne pas crier comme une folle devant ce bijou du nouveau millénaire. Ses yeux brillaient de mille feux. Elle se leva lentement, les jambes tremblantes et laissa ses mains caresser l'aile de la voiture à la manière d'un cheval dont elle flatterait l'encolure. Elle oublia l'espace d'un instant ce qu’elle fichait ici et qui était en sa compagnie, obnubilée qu'elle était par ce spectacle qui ravirait même certains Toréadors.

Gina monta finalement à bord du bolide et s'installa avec une délicatesse et un sérieux rare chez elle. Elle prit le temps de sentir le cuir épouser les formes de son corps et de se mettre à son aise, réglant le siège, le volant et les rétroviseurs. La caïnite enfonça la clé, prit une grande inspiration et démarra le moteur. Le silence s’effaça rapidement au profit du rugissement féroce du V6 de la Mercedes. Un vrombissement qui lui envoya une petite décharge à travers le corps. Gina était à deux doigts de l'orgasme et ne put retenir un petit rire nerveux et un sourire jusqu'aux oreilles. Elle resta coi quelques secondes avant de se tourner vers Anna.


- Accroche-toi Anna, on va décoller !


Gina joua avec l'embrayage et mit un grand coup d'accélérateur alors que le frein à main était toujours enclenché. Les deux femmes entendirent un crissement de pneus aigu avant que la voiture bridée se mette à patiner de droite à gauche dans un burn digne des films d'action. La Brujah regarda une nouvelle fois Anna avant d'abaisser le frein à main. La Mercedes prit son envol d'un coup telle une balle de revolver plaquant les deux femmes à leur siège respectif !


- Yeaaaaaaah ! hurla Gina sous le coup de l'adrénaline alors que la voiture manquait d'écrabouiller un couple de personnes âgées qui sortait tout juste du restaurant.

Tout sourire, Gina était visiblement à l'aise au volant. Contrairement à beaucoup de conducteurs amateurs, sa position était légèrement plus basse, presque allongée. Heureusement que les Mercedes étaient des voitures de luxe et permettaient un réglage optimum. Sinon du haut de son mètre soixante, elle aurait eu énormément de mal à piloter l'engin. Après quelques minutes et ce dernier bien en main, la Brujah reporta son attention sur Anna.


- Je te dépose quelque part ? Ou alors je t'emmène faire une virée ? fit-elle un sourire taquin aux lèvres.

Sans même attendre de réponse, Gina appuya sur l'accélérateur et passa à la vitesse supérieure en direction du centre-ville, encore bondé à cette heure.



I live my life in the fast lane. Can you keep up ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 58
XP utilisée :
- 10

Message Sujet: Re: Bilan de compétence   Sam 25 Nov - 16:48
Sans l’ombre d’une hésitation, la blondinette finissait son verre et saisissait les clefs du bolide. Pleine de vie, elle saluait l’auditoire puis s’en allait enivrée par le représentation sur le point d’être délivrée depuis son siège auto. Une mine amusée prenait la Malkavienne tandis que sa camarade noctambule oubliait toute notion d’étiquette à la vue de son engin, émerveillée par ce bijou industriel. Sa manière de traiter le véhicule était presque innocente, sinon enfantine. Tandis que la conductrice se mettait à son aise, la copilote s’installait curieuse de l’état second de sa partenaire. Seulement, son caractère passif cachait quelque chose. Cette fille était une sprinteuse. Son potentiel crevait les yeux. Mais connaissait-elle ses limites ? La voir faire chanter le moteur devant le ravin ne la convainquait guère. Les pneus crissant contre l’asphalte, elle manquerait de basculer sur le côté. Aussi mettrait-elle la ceinture, au moins pour se stabiliser…

Ce n’était pas la première fois qu’une telle chimère se mettait sur son chemin. Couramment, son subconscient lui tendait des pièges de cet acabit. Le but ? Ni plus ni moins que draguer sa volonté de lâcher prise. Baisser la garde. Cesser de lutter. Gina était l’une de ces invitations au renoncement. Si elle ne faisait rien, cette démone l’enverrait la rejoindre en enfer. Le visage crispé, une pointe de colère lui montait aux yeux. Dans ce songe, elle était la seule maîtresse à bord. Si une scène lui déplaisait, elle la manipulait. Un rêveur lucide sait diriger ses fabulations où il le veut. Avec les années, Anna en comptait et ne se retiendrait pas. Le regard glacial tourné vers le chauffeur, elle lui donnerait son premier ordre avec retenue.

-Tout doux, petite. Ralentis. Tu ne vois pas notre Fin ?


En quelques instants, sa volonté l’emportait sur la folie de sa comparse. Profitant que cette dernière levait le pied pour une conduite moins susceptible d’attirer les hordes de police, la recruteuse prenait le temps de fouiller la boîte à gants. Par chance, elle trouvait un paquet de cigares et une paire de lunettes de soleil. Comme attendu, le propriétaire de la voiture aimait claquer son fric pour les belles choses inutiles qui permettaient de bomber le torse en société. En sortant deux, elle se servait de l’allume-cigare pour les allumer. Sitôt, la jeune femme portait le premier aux lèvres et proposait le second à la candidate. Enfilant les lunettes, elle se mettait plus à son aise sur son siège.

-Je me demande bien… comment t’as fait pour survivre jusqu’à maintenant ? Quelle tête brûlée… Tu t’imagines que je vais me porter garante de toi après ça ? … Quel dommage, tu me plaisais bien.

Relâchant un nuage de fumée dans un long soupir, la sangsue donnait l’air d’être profondément déçue. Au fond, peu importe. Anna était venue sans la moindre attente. La plupart du temps, elle ne faisait que perdre du temps en compagnie de ce que la société sortait de son cul. Chaque nuit, son espoir de se réveiller de son long cauchemar s’éloignait. Dépitée, elle ouvrait le carreau de sa portière pour laisser passer le vent.

-Tu sais quoi ? Sors de cette ville et trouve toi une route déserte. Si tu veux t’éclater, je ne te retiendrai pas.


Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 85
XP utilisée :
- 41

Message Sujet: Re: Bilan de compétence   Mar 28 Nov - 16:45
La Mercedes noire fonçait à travers les rues de Chicago. En s'approchant du centre-ville, le trafic s'intensifiait à vue d’œil. Loin de s'en émouvoir, Gina décida d'accélérer encore un peu. Le résultat d'un savant mélange d'alcool et d'euphorie. La Brujah se sentait pousser des ailes et presque invincible. Elle adorait ce sentiment. En réalité, cela devenait vraiment dangereux. Glorieux certes mais comme le disait l'adage, femme au volant, mort au tournant. Les deux femmes allaient apparemment vérifier ce dernier incessamment sous peu. Ca allait être glorieux !

Les feux tricolores n'étaient pas vraiment un frein à la conduite sportive de Gina. Elle les brûlait avec impunité sous les hourras et autres crissements de pneus d'une foule entre surprise et indignation. Les carrefours étaient bien plus dangereux lorsqu'il y avait du trafic. Surtout que Gina ne comptait pas vraiment ralentir. Alors qu'elle s’apprêtait à faire une cascade dangereuse en s'engageant sur le trottoir pour éviter un feu, mettant potentiellement en danger une flopée de piétons, elle sembla hésiter. La Brujah secoua la tête comme pour chasser des pensées négatives ou pour se ressaisir, visiblement consciente qu'elle allait faire une connerie. Elle était à des lieux d'imaginer qu'elle était victime d'une discipline. Cela ne lui effleura même pas l'esprit. Dépouillée du profond sentiment d'euphorie qui l’habitait depuis qu'elle était montée dans cette voiture, elle appuya des deux pieds sur le frein. Un profond trouble put alors se lire sur son visage. Que lui était-il arriver ? Les reproches d'Anna lui firent légèrement retrouver ses esprits.


- Si je te dis que je suis immortelle, tu me croirais ? répondit-elle avec le plus grand sérieux, jetant par la fenêtre la plus basique des conventions de la Mascarade.

Toujours bloquée au feu rouge, Gina fixa Anna quelques instants qui lui parut des heures. Ce petit moment de flottement fut interrompu par les rires de la Brujah qui tentait de noyer le poisson et de faire passer ses paroles pour une blague. Elle se reprit rapidement et s'excusa pour sa conduite un peu folle, justifiant cette dernière par une volonté farouche de montrer ce dont elle était capable. La Nouveau-né était une très bonne conductrice, même sous l'emprise légère de l'alcool.


- Pas la peine d'aller à la cambrousse pour rouler. Je voulais juste montrer ce que je savais faire. Je me suis un peu emportée. Haha.

Gina serpentait aisément dans le trafic qui s’apparentait à un véritable labyrinthe qui changeait de forme à volonté. La Brujah semblait anticiper ces mouvements voire même les prévoir. Pourtant dieu qu'elle était distraite ! Son regard allait de sa passagère aux piétons, en passant par les multiples lumières d'une ville qui ne dormait jamais. Son aisance pouvait être déconcertante.

- Mais je sais plus trop, j'ai plus la motiv'. Pour tout te dire, à part conduire je sais pas faire grand chose d'autre. Enfin je suis musicienne. Je sais chanter et je fais un peu de gratte. Ah et puis ma spécialité c'est de mener les hommes par le bout du nez. Mais ça tu le sais déjà. Haha.

Gina était bavarde quand elle était bourrée. Après ce petit fiasco, elle essayait de revenir dans les bonnes grâces d'Anna et de mettre en avant les points forts d'un CV plutôt dégarni. Étrangement, elle faisait preuve d'une certaine sincérité et d'un semblant d'introspection dans ces situations. Mais bon seul un psychologue pouvait généralement s'y retrouver dans toutes ces élucubrations qui n'avaient souvent aucun sens.



I live my life in the fast lane. Can you keep up ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 58
XP utilisée :
- 10

Message Sujet: Re: Bilan de compétence   Mer 29 Nov - 14:48
Arrêtés au feu, l’enthousiasme suicidaire de la conductrice était retombée. Bonne nouvelle car ainsi, il ne devenait pas nécessaire d’en arriver aux extrémités. Curieusement, les chimères sujettes à sa bonne ou mauvaise volonté se montraient souvent sonnées, comme s’ils effleuraient l’espace d’un instant l’illusion de leur conscience. Cela l’intriguait. En effet, un jour, saurait-elle lever, chez qui que ce soit dans cette vaste Mascarade, le voile de mensonge qui recouvrait ses yeux pour lui faire entrepercevoir son essence véritable ? De cette manière, progresserait-elle enfin dans sa quête de l’Ailleurs ? Son expression s’adoucissait à l’idée de se dégager de ces conversations inconscientes. Du moins… jusqu’à ce que sa comparse fasse une remarque qui sortait de l’ordinaire.

-Immortelle ?

Les sourcils froncés, Anna dévisageait sa vis-à-vis. L’information tombait de nulle part, si bien que la Malkavienne prit un moment avant de l’assimiler. Gina pouvait bien éluder le sujet en riant de bon coeur, il était trop tard pour chasser la pensée qu’elle venait d’insuffler. Le regard circonspect de la jeune femme tout le long du discours de la conductrice était à ce titre révélateur. Cette dernière faisait montre d’une détermination remarquable pour défendre ses qualités alors même que la décision avait été prise. Il fallait dire qu’une fille aussi instable ne pouvait que lui tirer des bâtons dans les rues si à l’avenir, elle décidait de la recommander à ses contacts. Non pas que son caractère marginal pose problème, mais même le plus déluré du milieu visualisait un temps soit peu les limites à ne pas dépasser. En l’occurrence, leur première rencontre était déjà l’occasion manquée de faire un carnage en plein centre-ville…

Quand bien même, elle insistait. Sans doute était-elle consciente de la vanité de ses efforts. Mais au moins, elle investissait tous les efforts dans l’espoir de lui faire changer d’avis. C’est que sa situation devait être plus problématique qu’envisagée. Qui ne tente rien n’a rien. Eh bien soit. Anna n’avait pas menti sur son impression initiale. Aussi s’engagerait-elle dans un nouveau jeu, trahissant un sourire fugace. Tandis que la jeunette faisait la démonstration de ses talents en conduite, la sangsue approchait doucement la main de son visage. Du dos de ses doigts, elle lui caressait la joue. Sa main était glaciale. Un moment figée, quelque chose semblait la perturber, comme si elle ne trouvait pas ce qu’elle venait chercher. Finalement, elle se dégageait de là pour observer sa comparse intriguée. Se trompait-elle ?

-Et si je te croyais, que dirais tu ?

Le regard énigmatique, il était difficile de jauger son sérieux dans cette question. La scène risquait de prendre une tournure inattendue.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 85
XP utilisée :
- 41

Message Sujet: Re: Bilan de compétence   Jeu 30 Nov - 21:52
L'euphorie envolée, Gina était plus détendue et papotait de tout et de rien mais ne pouvait s'empêcher de placer quelques uns de ses nombreux mérites. Il lui fallait absolument rattraper sa bourde. Elle avait désespéramment besoin d'argent. Son loyer était déjà une énorme dépense en soi. Et comme elle avait plein de nouveaux projets en tête. Ca devenait vital de trouver une source d'approvisionnement conséquente. Élargir son réseau en rentrant dans les petits papiers d'Anna en faisait évidemment partie.

Très bonne conductrice, la Brujah vit la main de la passagère se rapprocher de son visage. Elle fut loin de s'en inquiéter. Elle était habituée à ce que les gens la drague. Elle était telle une lumière éclatante au milieu de la nuit, entourée d'une multitude de papillons prêts à se suicider pour la toucher ! Anna n'avait pas vraiment montrer d'intérêt mais Gina pensait que tout ça était normal. Elle se laissa faire. Si se taper cette femme lui permettait d'avoir un job, alors elle donnerait de sa personne !

La Nouveau-né prenait la Mascarde très au sérieux. C'était d'ailleurs la seule Tradition qui lui semblait indispensable dans la vie de tous les jours. Utiliser sa vitae était un effort important mais essentiel si elle voulait se mêler au bétail. Gina avait bien entendu pris ses précautions. Cependant, lorsque la main de sa passagère se posa sur sa joue, La Brujah réalisa immédiatement que quelque chose clochait ! Elle avait pourtant vérifier que sa peau était bien irriguée ! Il lui fallut quelques secondes pour finalement réaliser que le problème venait de la main d'Anna ! Elle était glaciale ! Elle avait l'impression d'être en contact avec un cadavre. Une sensation qu'elle connaissait que trop bien !


- Putain de merde ! hurla-t-elle complètement prise au dépourvu en sursautant pour mettre fin au contact comme par réflexe.

Distraite, Gina mit un coup de volant et la Mercedes manqua de faire une embardée et de s'encastrer dans un lampadaire. La Brujah fut soudainement prise d'une poussée d'adrénaline. L'idée qu'un humain déchire le voile de la Mascarade était déjà dangereux. Mais avoir à faire avec un membre de la Famille, ça l'était encore plus ! La vigilance de la Nouveau-né atteint rapidement son maximum. La surprise était telle qu'elle dépensa le peu de sa vitae imbibée afin d'être en pleine possession de ses moyens.


- J'en dis que tu ressembles de plus en plus au vieux Ricky, un Malkav' un peu barré qui traîne avec mon Sire et sa clique. répondit Gina qui n'y alla pas par quatre chemins.

Le vocabulaire était précis. Un humain n'aurait rien compris et n'aurait rien pu déduire. Cependant, elle n'avait aucun doute sur Anna. Cette dernière n'était pas humaine. Elle espérait à présent que la passagère ne prenne pas la mouche et ne panique pas comme la Nouveau-né venait plus ou moins de le faire. Gina tentait de se rassurer. Elle se disait que la situation était sous son contrôle. Après tout c'était elle qui avait le volant ! Elle voulait néanmoins détendre l'atmosphère.


- Je me représente : Gina, du clan Brujah. Haha. Ca fait une super ligne sur un CV ça ! Non ? fit-elle un petit sourire crispé aux lèvres.




I live my life in the fast lane. Can you keep up ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 58
XP utilisée :
- 10

Message Sujet: Re: Bilan de compétence   Ven 1 Déc - 19:15
Eh bé… Pour un peu, la révélation qui venait d’emporter son interlocutrice manquait de les planter dans le décor. Elle auraient eu l’air bien. Quand bien même, la Malkavienne comprenait la soudaine détresse de Gina. Après tout, son comportement se trouvait à la crête des lois de la Mascarade. En tant qu’humaine, ses actions étaient déjà répressibles, mais comme Caïnite... Sans son intervention, les chances d’être jugées par le prince de Chicago après avoir été retirées de la salle d’interrogatoire du service antiterroriste étaient sérieuses. Leur route respective se serait stoppée nette, sans le moindre doute. Ou alors, la conductrice aurait brillé de talent, semant chacun de ses poursuivants. Mais c’était là un pari qu’Anna n’avait pas voulu prendre.

Alors que sa vis-à-vis sombrait dans la panique, la sangsue restait de marbre. Simplement, elle jaugeait sa réaction. Sa vivacité d’esprit était remarquable. En effet, il ne lui avait fallu qu’un instant pour remarquer sa vraie nature et ce, à la première ouverture donnée. Ceux de sa race pouvaient être dotées de capacités sensorielles utiles à clarifier l’essence d’un être. Cette Gina en avait probablement usé. Autrement, la déduction apparaissait un brin rapide. Encore que sa formulation était assez adroite pour ne pas mettre à nu leur Vérité à un mortel. Au détour d’un malheureux qui proquo, ça pouvait arriver…

Une légère surprise la prendrait à l’évocation de son clan d’appartenance. Bizarre… ses efforts pour se fondre dans la masse ne portaient visiblement pas leurs fruits… Se remémorant la soirée, elle n’était pas la plus lucide pour juger correctement de sa bonne tenue en société. La remarque était d’autant plus troublante qu’elle lui venait d’une femme pour ainsi dire complètement fêlée. D’un certain côté, ceci expliquait peut-être cela… Une Brujah. Voilà d’où venait son impulsivité… Le visage si expressif, il n’était pas compliqué de lire en elle ; complètement sous tension en se découvrant une congénère sur le siège passager. Et elle avait bien raison. Les enjeux de cette discussion ne se limitaient plus à un bête entretien. Sa survie même était maintenant en jeu. Désormais, il lui fallait convaincre sa semblable de garder pour elle ses écarts. Cette dernière ne comptait pas vraiment la rassurer. Du moins, dans l’immédiat, marquant un long silence - l’expression glaciale - après que Gina ait décliné sa filiation clanique. Le cigare fumant au bec et les lunettes de soleil au noir opaque, sa main finirait par libérer ses lèvres.

-Madone… Qu’est-ce que je vais faire de toi ?

Adossant le coude à la portière, la sangsue perdait son regard dans les rues défilantes. Il lui fallait un temps de réflexion et la danse de la fumée devant son champ de vision l’y aiderait. La porte pouvait aussi bien s’ouvrir que se fermer. Dans les deux cas, la décision serait irréversible. Elle savait pertinemment qu’Al Capone ne tolèrerait jamais qu’un électron libre menace la Mascarade comme le faisait involontairement cette fille. S’il découvrait son existence, et apprenait que l’une de ses suivantes l’avait laissé partir… l’affaire lui reviendrait à la figure. D’un autre côté, la recommander ne serait pas moins risqué, sauf à s’épargner la timidité d’usage. Sur cette pensée, elle récupérait cette fois une feuille de constat dans la boîte à gants pour y écrire dessus une adresse vers un Pole Dance dans le quartier de la Little Italy. Le tendant vers le chauffeur, elle demeurait inexpressive.

-Rends toi là, tu veux bien ?

Puis, s’enfonçant confortablement sur son siège, la jeune femme empruntait une attitude plus détendue.

-Dis moi... Je serais curieuse d’en apprendre plus sur ton parcours, tes espérances et tes craintes. Qu’est-ce qui te tient en vie, très chère soeur ?




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 85
XP utilisée :
- 41

Message Sujet: Re: Bilan de compétence   Dim 3 Déc - 16:38
Gina avait l'impression d'être une enfant prise la main dans le sac. Elle s'attendait à être grondée par une mère ou une grande sœur. La sensation était relativement nouvelle pour la Nouveau-né qui n'avait pas eu de figure paternelle ou maternelle depuis des lustres. Elle ne détestait pas vraiment ce sentiment d'infériorité. Du moment qu'on ne lui dictait pas sa vie, cela ne la dérangeait pas plus que ça. Elle acceptait surtout ça car elle se savait jeune et irresponsable. C'était sa plus grande qualité et son plus grand défaut. Son Sire avait bien essayé de corriger le tir depuis son étreinte il y a de ça trois ans mais ce n'était pas franchement une réussite.

Toujours tendue, Gina observa Anna écrire quelque chose sur un bout de papier et lui tendre. Il s'agissait de l'adresse de leur future destination à savoir un bouge dans la Petite Italie. La Brujah connaissait évidemment le coin. Les deux caïnites revenaient quasiment à leur point de départ. Gina ne chercha pas à comprendre et s'exécuta. Un petit silence s'installa alors. Un silence assez inconfortable qui ne fut brisé que par une question relativement professionnelle d'Anna. Cela prit d'ailleurs la Nouveau-né par surprise. Cette dernière hésita quelques instants avant de tout déballer comme si elle était chez un psy.


- Tu veux savoir ce qui me motive ? Etre immortelle c'est génial sur le papier. Y'a plein d'avantages: Des pouvoirs super cool comme une super vitesse, une super force ou une super résistance, ou encore le fait de garder sa ligne sans faire d'effort ! commença-t-elle sur un ton enjoué.

- Le problème c'est quand je regarde au-delà de ces trucs qui ne sont finalement que le nappage autour du gâteau, des facilités dans la vie de tous les jours. Le gâteau en lui-même a quel parfum ? De quoi est composé ce gâteau ? Quel est le but de ma vie ? C'est marrant, je n'y ai jamais réfléchi. enchaîna-t-elle sur un ton plus sérieux, son regard hagard se perdant dans le décor.

- En fin de compte, ce qui me tient en vie c'est tout simplement de me sentir vivante ! Pour un vampire plus âgé cela peut paraître stupide mais pour moi, c'est essentiel. C'est tout ce qui importe. Je veux croquer la vie à pleines dents comme je le faisais de mon vivant. Cette impression d'être morte à l’intérieur me terrifie. A tel point que chaque jour je suis obligée d'en faire des tonnes pour simplement ressentir ce rush, cette sensation de danger qui apaise mon âme. Tu dois te dire que je suis cinglée.

- Je donnerai tout pour vraiment profiter à nouveau des choses simples de la vie. De ne plus avoir à foncer à 200kmh dans un mur pour me sentir vivante. Perdre la tête en m'enivrant de l'odeur musqué si particulière d'un homme, de la mélodie changeante du vrombissement d'un V6, du goût métallique de la vitae, de la douceur de la peau immaculée d'une femme ou de l'observation des détails les plus fins de la ligne d'un coupé sport. Des sensations basiques qui malheureusement resteront à jamais oubliées et hors de ma portée. conclut-elle en se fendant d'un petit sourire nostalgique.

- Désolé, je m'égare. C'était quoi la question ? ajouta-t-elle finalement.

Cela faisait visiblement longtemps qu'elle n'avait pas déballer son sac. C'était probablement pas le moment idéal pour ça mais elle se sentit tout de suite beaucoup mieux. Comme si on avait enlevé un immense poids de ses épaules.



I live my life in the fast lane. Can you keep up ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 58
XP utilisée :
- 10

Message Sujet: Re: Bilan de compétence   Lun 4 Déc - 20:39
De manière surprenante, Gina était bien plus réceptive que d’apparence. Les premières impressions esquissaient une pauvre rebelle insolente éprise de liberté. La réalité s’en approchait, mais prenait un axe plus subtile. Pour commencer, Anna n’avait essuyé aucun revers. Au contraire, à chacune de ses questions, elle obtenait plus que demandé, ce qui témoignait du soin que la candidate portait pour satisfaire ses attentes nébuleuses. Par sa façon d’être, elle inspirait à la Malkavienne l’envie de lui donner sa chance, alors même qu’elle avait enchaîné des erreurs fatales aux tenants de la Mascarade. Devait-elle fermer les yeux pour autant ? Cette pensée s’éclipsait à mesure que la jeune femme se confiait. Maintenant qu’elle avait trahi sa vraie nature, son regard était changé. D’une chimère, elle était passée à un fragment de son expérience personnelle.

Contrairement aux apparences, son écoute était la plus active, jaugeant si telle émotion entendue s’imbriquait dans son propre Puzzle. L’exercice était facilité de la sincérité de sa vis-à-vis, pour un résultat des plus significatifs… En effet, la sangsue recevait des éléments de réponse à ses interrogations les plus viscérales. Qu’est-ce que je fais là ? Qu’ai-je fait pour arriver là ? Pourquoi ai-je agi ainsi ? Avec le concours de sa semblable, elle se persuadait d’avoir été victime de sa propre négligence pour la raison fort humaine de remplir un vide… de combler une perte. Mais de quelle nature ? Pour justifier un tel sentiment… de ne plus avoir goût à rien… ne plus même se sentir vivante. Si elle écoutait Gina, ce devait être un amant, un conjoint ou un mari. Mais peut-être était-ce un parent ou un enfant. Les songes peuvent amalgamer les souvenirs. Avec le temps, Anna avait appris à s’en méfier. Quand bien même, elle demeurait persuadée de la justesse des sentiments de son interlocutrice… et de la résonance avec son propre drame. Aussi serait-elle rappelée à une sombre fatalité. De sous les verres noires de ses lunettes, deux fils de sang glissaient sur sa joue qui se crispait légèrement.

-La Question ? Si tu savais… Je ne cesse de la chercher.


Se tournant vers la conductrice, un peu de son sang gouttait sur sa veste. Heureusement, le noir faisait peut ressortir le rouge. Dans un état second, elle était loin de prêter attention à ces détails prosaïques. Elle se trouvait dans ces scènes oniriques où s’engageait un dialogue avec elle-même. Une thérapie personnelle qui pouvait l’aider à s’éveiller. Du moins, là se plaçait son espoir.

-Pauvre Somnambule… Sa disparition t’a aveuglée. Les yeux crevés, tu n’as plus l’oeil sur ce qui compte. Tu cours, mais le précipice te guette. Ouvre les yeux... il est parti, mais tu es bien vivante. Alors vis en pleine Conscience. Vis, avant que le Voile te dévore... comme je l’ai été.

Approchant de l’adresse, il faudrait certainement un moment avant de trouver une place pour se garer. Esquissant un sourire bienveillant, Anna ajouterait d’une voix douce :

-N’aies crainte, je t’y aiderai.





Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 85
XP utilisée :
- 41

Message Sujet: Re: Bilan de compétence   Ven 8 Déc - 10:00
Gina se sentait vachement mieux. Pourtant elle n'était pas du genre à intérioriser, c'était même plutôt le contraire. Mais il fallait croire qu’elle avait accumulé un tas de stress depuis son étreinte. Un stress qu'elle venait d'évacuer en quelques minutes. La Nouveau-né en vint même à croire que la thérapie n'était peut être pas une escroquerie. Et sans parler de thérapie, le simple fait de se confier à quelqu'un suffisait peut être à alléger ses souffrances les plus refoulées. S'il suffisait de trouver quelqu'un qui l'écoute, un de se calices ferait sûrement l'affaire. Ce dernier n'avait pas besoin de parler, il devait juste écouter, non ? Il devait être vivant ? Un scénario bizarre venait prendre racine dans sa petite tête. Un scenario avec lequel elle expérimenterait ces prochains jours.

Si Gina semblait mieux, c'était l'inverse pour sa passagère. Son petit déballage de printemps avait fait du dégât. Peu distraite par la route, elle avait vu les pleurs d'Anna. Ou du moins ce qui s'apparentait à des pleurs. C'était assez bizarre et pas loin d'une scène de l'exorciste. La Nouveau-né vérifia que le sang ne salope pas trop la bagnole et décida de ne rien dire. Elle était loin d'être une empathe ou assez douée dans ce genre de situation. Remonter le moral des gens par les mots n'était pas franchement la plus grande de ses qualités, voire même une de ses qualités tout court...

Aux yeux de Gina, Anna était clairement une Malkavienne même si cette dernière ne s'était pas présentée en bonne et due forme. Elle avait presque rien pigé à ce qu'elle venait de débiter. Un truc sur une somnambule et un précipice. Une allégorie sur le cirque probablement... Néanmoins, la Brujah comprit finalement qu'il s'agissait de mots de réconfort et même d'une promesse afin de l'aider à vivre sa non-vie. Anna semblait étonnement sincère. A croire que cette dernière s'était reconnue dans les paroles de Gina. Peu observatrice, cette dernière ressentit tout de même un léger changement chez sa passagère. La pression qui régnait dans la voiture depuis quelque temps s'évapora comme par enchantement.


- Merci. Mon Anarch de Sire ne m'a jamais vraiment aidé. Du moins pas dans ce sens. Ce qui l'intéresse c'est que je comprenne la différence entre socialisme et communisme. Pas que je me sente bien dans ma peau. Enfin ça c'est une autre histoire. fit-elle de manière sincère en pénétrant dans Little Italy.

- Il est sympa ce club ? C'est le tien ? enchaîna-t-elle pour changer de sujet

Les rues commençaient doucement à se désengorger en cette fin de soirée hivernale. Les couples, enfants et autre citoyens diurnes laissaient place à une faune plus exotique. Gina évita de se garer devant le club en question et préféra laisser la voiture un peu plus loin. C'était un réflexe. Après tout, les deux femmes étaient presque revenues à leur point de départ. Il y avait de grandes chances pour que le proprio de la voiture la reconnaisse. La Brujah devrait d'ailleurs s'occuper du bolide avant d'aller se coucher. Rodéo ou retour au proprio, elle n'avait pas encore choisi. Ca dépendrait sûrement de son humeur le moment venu et du déroulement de la nuit...

Il restait un peu de marche à faire avant d'arriver au club.



I live my life in the fast lane. Can you keep up ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 58
XP utilisée :
- 10

Message Sujet: Re: Bilan de compétence   Ven 8 Déc - 18:41
Subrepticement, Anna quittait sa transe pour recomposer avec la réalité. Elle sentait sur sa joue le liquide tiède qui pouvait troubler une personne normale. Aussi récupérait-elle un mouchoir pour s’essuyer le visage, aidée du miroir devant la place du passager. Les lunettes enlevées, la sangsue découvrait de nouveau son regard encore un peu trouble. Son attention ne portait pas vraiment sur la réaction de sa comparse, qui décidait de continuer sur sa lancée au détour de quelques autres confessions des plus évocatrices. Une Anarch bercée dans le rouge de ces groupuscules extrémistes ? Pauvre fille qui avait été jetée dans la fosse aux loups, épargnée de la plus banale marque de tendresse. De toute évidence, Gina appréciait l’exercice de la confidence. Sans doute cherchait-elle depuis un moment l’occasion d’être écoutée, et peut-être, acceptée. Pour un peu, la Brujah donnait l’impression d’une adolescente en fugue, tiraillée entre son idéal d’émancipation et le besoin de sécurité que pouvait incarner un parent attentif.

Psychologue, Anna s’était montrée la plus juste en parlant de somnambule pour désigner son interlocutrice. Elle parlait en toute inconscience, entendant ses pensées et affects sans vraiment les comprendre ni les peser. Il était délicat d’éveiller un somnambule - plus qu’un dormeur -, car sa réaction pouvait être dangereuse ; teintée d’un brusque sentiment de perdition. Sans pouvoir l’expliquer, la Malkavienne anticipait l’inconfort de la Brujah si elle insistait dans cet échange. La décision de passer à autre chose s’imposait donc tout naturellement. Du moins, pour cette nuit.

-Je ne possède rien que je pourrais toucher. En revanche, je connais les Nœuds où tombent les Voix. C’est là où nous allons.

Ayant ouvert la marche au sortir de la voiture, la sangsue marquait une courte pause pendant laquelle elle orientait sa pensée dans le courant des codes établis par le Songe.

-Je n’ai pas oublié ce que tu es venue chercher en prenant contact. Il faut bien remplir son assiette, n’est-ce-pas ?

Un sourire amical, le fossé s’était comblé entre toutes les deux. Jusqu’à présent, l’attitude d’Anna était volontairement inconfortable le temps de mettre à l’épreuve la candidate. Mais maintenant que son jugement s’était stabilisé, son naturel plus familier et décontracté reprenait le pas. Dépassant le seuil de l’établissement, la lumière était d’un rouge tamisé virant parfois aux jeux de lumière épileptiques sur fond de musique techno. Plusieurs femmes dénudées et visiblement siliconées dansaient à la barre sous le regard lubrique de clients un verre à la main. L’heure voulait que certains bénéficient d’un service plus personnel sur les canapés aménagés à cet effet. Une règle était toutefois en vigueur : interdiction de toucher les filles. Même si dans ces milieux, un petit mot du propriétaire pouvait changer le Pole Dance en bordel. S’approchant de la Brujah, la Malkavienne se mettait à hauteur de son oreille pour être bien entendue.

-Attends moi ici ! Je reviens bientôt !

S’éclipsant dans une pièce privée, Gina était plantée là. Il ne lui restait plus qu’à profiter des lieux et se faire les déductions qu’elle voulait. Le temps de réfléchir ne lui manquerait pas. En effet, deux heures filaient avant qu’Anna sorte de là et fasse signe à son invitée de venir. L’attendant à l’entrée des appartements privés de l’établissement, elle tendait la main vers la jeune femme quand elle arriverait à son niveau.

-T’as les clefs ?




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 85
XP utilisée :
- 41

Message Sujet: Re: Bilan de compétence   Dim 10 Déc - 20:53
Les voix... Les nœuds... Décidément Gina ne pigeait rien ou presque à ce que racontait Anna. Pourtant la question était facile ! Si les paroles de la Malkavienne étaient cryptiques, ses actions par contre possédaient un semblant de sens. Néanmoins, la Brujah n'avait d'autre choix que de se laisser guider à l'intérieur du club et plus largement de se laisser mener par le bout du nez. Visiblement, Anna connaissait bien ce club. Elle semblait à son aise au milieu de l'ambiance sulfureuse. Gina n'était pas non plus du genre à s'émouvoir de telles pratiques. La Nouveau-né allait demander à son hôte ce qu'elles faisaient ici mais elle n'en eut pas l'occasion. Anna l'avait abandonné dans une petite salle privée.

A l'image du cliché véhiculé par son clan, Gina n'était pas du genre patiente. Après dix minutes, elle avait déjà fait trois fois le tour de la pièce. Après une demi-heure, elle n'eut d'autre choix que de sortir explorer le club afin de ne pas endommager la structure du bâtiment ! La Brujah s'élança dans le grand couloir menant à la salle principale mais ne quitta pas l'espace VIP. Sa curiosité la poussa à inspecter les salles privées. Elle ne vit rien de transcendant, juste quelques danseuses aguichant des clients. Elle se demandait si c'était la raison de sa présence dans ce club ? Anna l'avait-elle emmené ici afin qu'elle y travaille ? Gina n'était pas une timide et s'il y avait de l'argent à se faire, ce boulot en valait bien un autre. Elle doutait néanmoins de la rémunération d'un tel travail. Comme pour répondre à ses interrogations, alors qu'elle passa devant une énième salle, une voix d'homme l'interpella :


- C'est pas trop tôt ! J'ai failli attendre ! Viens voir papa ma mignonne !

Gina hésita quelques instants. Les gros types salaces n'étaient pas son violon d'Ingres. Elle se résigna lorsqu'elle aperçut la liasse de billets qui débordait de sa boutonnière. Vous avez dit vénale ? La Brujah pénétra dans la petite pièce à l'ambiance tamisée. Elle avança vers son client d'un pas exagérément lent et chaloupé. Elle n'était pas spécialement vêtue pour l'occasion, même si les hommes qu'elle croisait dans la rue n'étaient pas vraiment de cet avis. En tout cas, ça suffisait apparemment à faire illusion dans un club de pole dance... Elle se défit toutefois de son perfecto, qu'elle fit tournoyer au-dessus de sa tête avant de l'envoyer balader dans un coin de la pièce au grand plaisir du pervers qui ricana comme un gosse en se réajustant sur le canapé en cuir.

Gina n'était pas une professionnelle mais elle avait pas mal d'expérience avec les hommes et plus particulièrement les plus pervers d'entre eux. Bizarrement elle semblait attirer ces derniers par douzaine. Elle vint se poster debout entre les jambes de ce dernier toujours bien assis sur le canapé. Telle une danseuse d'opéra, la Brujah fit une petite pirouette et tourna sur elle-même, faisant voleter dans les airs sa petite jupe blanche. Lorsque le client se redressa pour mieux voir, elle leva la jambe de manière exagérée et la déposa sur sa poitrine avant de le repousser au fond de son siège. Gina s'arma d'un petit sourire coquin en se penchant en avant à 90 degrés et en empoignant les cuisses de ce dernier. Elle laissa ses doigts flirter avec son entrejambe mais s'attacha surtout à les rapprocher pour la suite de son numéro.

La caïnite se retourna et écarta légèrement les jambes, son popotin au niveau de la tête du chanceux. Gina se déhancha alors au rythme langoureux d'une musique qui s'y prêtait fortement, se tortillant de droite à gauche afin d'hypnotiser le client à la manière d'un dompteur de serpent. Très à l'aise avec son corps, sa prestation était de bonne facture à en croire l'expression ahuri de ce dernier. Ses cours d'expression corporelle pris lorsqu'elle était encore humaine servaient enfin à quelque chose ! Elle se lança même dans un twerk lorsqu'elle sentit une main se poser sur ses hanches afin de prendre un peu de distance. Lorsqu'elle se rendit compte que le mec venait de lui glisser quelques billets, elle redoubla d'ardeur et y mit toute son âme. Une vraie pro...

Gina ne connaissait pas bien les règles de ce genre d'établissement mais jusque là c'était plutôt gentillet. Un peu trop à son goût d'ailleurs. Visiblement, elle s'amusait bien mais elle était largement capable et prête à passer à la vitesse supérieure. A cet effet, elle changea de position. Elle se releva lentement et se retourna pour faire face à son client toujours allongé. La Brujah passa une jambe au-dessus des siennes et vint se positionner sur lui. Elle joua un peu avec sa cravate avant de sentir quelque chose toucher son popotin. Gina feint la surprise avant de se fendre d'un sourire plein de promesses en défaisant la ceinture du mec et de glisser sa main dans son pantalon.


- Ca a l'air serré là-dedans. lui susurra-t-elle à l'oreille.

Avant que les choses sérieuses ne commencent, une voix féminine hurla derrière elle interrompant Gina dans ses investigations. Elle tourna la tête et aperçut une femme en sous-vêtements sexy. Le professionnelle était arrivée ! Loin de se dégonfler, la caïnite invita l'intruse à prendre part aux ébats et la guida afin qu'elle puisse prendre le relais. La fête était finie. Gina s'éclipsa aussi rapidement qu'elle était venue, plus riche d'une vingtaine de dollars. Le ratio était pas mal pour un gros quart d'heure de travail ! Elle répéta l'opération plusieurs fois dans d'autres salles sans que la sécurité n'intervienne. Après environ deux heures, la Brujah retourna attendre dans sa salle d'origine, juste à temps pour voir Anna débarquer et continuer sur sa lancée cryptique.


- De quelles clés tu parles ? Celles-ci ? répondit-elle en tendant les clés de la Mercedes. C'est encore trop tôt pour que je te donne les clés de mon cœur. Même si tu m'as emmené dans endroit vraiment sympa. ajouta-t-elle en tâtant son sac à main par réflexe.




I live my life in the fast lane. Can you keep up ?

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 58
XP utilisée :
- 10

Message Sujet: Re: Bilan de compétence   Sam 16 Déc - 15:34
Prenant dans sa main les clefs de la voiture, Anna arquait un sourcil à la réflexion de Gina. Évidemment qu’elle parlait de la voiture, et pour cause…

-Pourquoi demanderais je ton cœur ? Il m’appartient déjà.

La Malkavienne répondait avec le plus grand sérieux, sans la moindre prétention ni fébrilité. C’était une réponse – ce qu’il y avait de plus naturel – envers une figuration picturale qui appartenait à une toile plus grande dont elle était la peintre et spectatrice. En sa qualité de fragment, elle représentait le champ d’une expérience parmi les plus intimes, comme un morceau s’imbriquant dans un immense puzzle. Il était toujours curieux de voir ces fragments se penser comme des êtres à part entière, alors qu’ils se réduisaient à une pièce dans un ensemble. Pauvre créature chimérique inconsciente de son essence véritable… Cette somnambule, la sangsue lui donnerait les moyens de se découvrir davantage. Ainsi, elle en tirerait les leçons adéquates.

-Tu me suis ?

Sans attendre sa réponse, Anna ouvrait la porte derrière elle pour laisser entrer l’invitée. Toutes les deux, elles traversaient une salle privée où quelques VIP se baignaient dans l’orgie la plus dénudée. Les substances illicites accompagnaient les différents libertins dans leur voyage au pays du vice. N’y prêtant aucune attention, la jeune femme avançait vers la porte à l’autre bout. Deux armoires à glace la gardaient. À sa vue, les deux s’écartaient sans épargner à la nouvelle venue juste derrière des grimaces intimidantes. Avant d’entrer, la Malkavienne se tournait vers Gina, un air de gravité.

-Rentrée ici, tu pèses tes mots. Au premier lâché de travers, ce pourrait bien être la dernière porte que je t’ouvre.

Marquant un silence, elle finit par baisser la poignée de la porte. Cette dernière pièce faisait voir une décoration plus classique et dispendieuse ; la luminosité moins fantaisiste. Parmi les nombreux gaillards en costard impeccable, un homme sortait du lot, confortablement installé sur un canapé. Une cicatrice sur la joue gauche et un verre de whisky contenant une boisson d’un rouge carmin. Son regard noir passait de la Brujah à la chaise de bois devant lui.

-Besoin d’autre chose, boss ?

D’un signe de tête, il congédiait sa suivante, laissant Gina sans alliée. L’atmosphère glaciale, l’homme se contenterait de la toiser et d’attendre.




Voir le profil de l'utilisateur
 
Bilan de compétence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bilan hormonal pour Chéri
» BILAN HIVER 2008/2009
» Bilan génétique!
» bilan génétique
» Bilan EAF écrit


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood Red Moon :: Chicago :: Secteurs :: Secteur Ouest-
Sauter vers: