[Début 2005] Viens voir c'que j'ai choppé [Scipio]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
XP :
- 61
XP utilisée :
- 8

Message Sujet: [Début 2005] Viens voir c'que j'ai choppé [Scipio]   Lun 20 Nov - 19:00
Fin d'après-midi, le vent était très fort aujourd'hui, le froid presque mordant. Mais le temps n'était pas un problème pour le Lupus. Et c'est avec un large sourire qu'il se rendait au garage dans lequel travaillait son pote : Scipio. Un Fianna, comme lui. Mais contrairement au rouquin, ce dernier était à l'aise avec le monde des humains. En dépit de ce trait de caractère, il l'appréciait vraiment. Leur première rencontre était toujours en mémoire de l'Ancien et les deux camarades aimaient ressasser ce souvenir plutôt comique. Pour eux, pas pour le vampire qui avait faillit crever cette nuit là.

Noah venait de terminer avec des clients, ce qui n'avait pas été une partie de plaisir. Cette mission n'avait pas été une quête très reposante et la finalité de l'histoire était glauque mais il était enfin parvenu à rassembler les fausses preuves permettant de calmer les appréhensions de ces parents. Bref, la prime empochée, il avait filé l'argent à Emmy pour qu'elle aille acheter la petite surprise. Et il avait maintenant hâte de rejoindre Scipio pour la lui montrer.

J'étais excité comme une puce. Franchement, j'avais vraiment hâte de lui montrer ce p'tit bijou. J'sentais bien que ça pourrait lui faire plaisir. Perso, j'y connaissais que dalle mais Emmy m'avait conseillé. Puis j'voulais voir sa gueule de travers essayer de sourire : ça me faisait toujours hurler de rire.

Vrai qu'il avait un petit quelque chose sur son visage qui pouvait faire peur. Mais qui n'avait jamais dérangé le colosse, même s'il le chambrait très souvent. Il parvint enfin au garage. Saluant certains des habitués qui connaissaient le rouquin, il se dirigea directement là où il était sûr de trouver son pote. Il le remarqua de suite.

    - Hey, face de cervelas. Comment tu vas, ma gueule ?

Un autre aurait sans doute pris cher. Mais le colosse gravitait dans une autre catégorie et pas seulement physiquement. Parmi les Fianna et sa meute, c'était un Ancien. Un membre respecté et actif de sa communauté. Et ma hiérarchie primait au sein des meutes. Mais même sans cela... Ces deux-là étaient comme des frères.

    - Lâche tes merdes là et viens avec moi. Fait que j'te montre un truc, tu vas adorer. T'en profiteras pour m'dire comment tu vas. Mathys me soûle en disant que je devrais passer plus souvent.

Voilà. C'est fait. Restait à savoir s'il le suivrait désormais.

Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 2

Message Sujet: Re: [Début 2005] Viens voir c'que j'ai choppé [Scipio]   Lun 20 Nov - 23:35
Des commandes, toujours plus, sans arrêt. Alors certes devenir chef de pont, diriger l'équipe des "motards" lui offrait un meilleur salaire, mais d'un autre côté moins de travail manuel. Bah ouais, forcément, il faut gérer les plannings, les stocks, gérer les clients... Et puis les conneries. Les bras cassés. Y'en a oui, y'a un mois y'en avait même un vrai, il s'était vraiment pété le bras. Et ça faut le gérer aussi oui. Heureusement, les branleurs, pas besoin de s'en occuper, soit ils virent, soit ils s'en vont. Il faut dire que Scipio, qui peut être très sympa et est même souvent déconneur avec son équipe, peut être un vrai connard quand on ne va pas dans son sens. Le travail, c'est une certaine rigueur, une technique. Il faut traiter les machines avec respect en somme. C'est LA règle d'or.

Enfin bref, une fois les commandes des pièces terminées bah faut quand même s'occuper des réparations, normal, si on laisse juste les gamins (bon en vrai y'en a qui sont plus vieux que lui, certes) s'occuper du vrai métier, on perd en crédibilité; Faut montrer qui c'est le chef, l'esprit oublie vite... Et puis les nouveaux, faut que ça rentre dans leur tête. Mais pas aujourd'hui.

Snif. Snif.

Ah, cette sensation, cette fragrance... C'était instinctif, il avait l'habitude en même temps, et la ressentir ici était plutôt rare... Noah... Un sourire vint se dessiner sur la partie droite de son visage, assez léger. Forcément oui, l'autre partie bouge très peu à ce niveau. Et il ne tarda pas a pointer le bout de son nez. Accroupi, Scipio lâcha la clé qu'il avait en main, il n'avait pas eu le temps de commencer. Tant mieux, si l'Ancien se pointait, c'était pas pour demander un devis. Autant avoir les mains propres donc.

Noah dans mon garage... Cervelas ?! Attends t'as a'ris un nouveau mot ?

Fier de sa réplique, il lui montra toute ses dents pour le coup, pas compliqué sachant que y'en a la moitié à l'air tout le temps.

Eh bah chef, t'as un club de balafrés ou quoi ?

Noah ? Nan, lui c'était en 'aisant ta mère. 'our la peine tu 'rends ma 'lace, j'me tire. Et t'as intérêt à me faire ça 'rop're sinon je te fais la même tronche que la mienne. Ca'iche ?

Un mouvement de la tête envers son pote, un majeur relevé vers l'arrière pour son équipe qui se marrait derrière lui, et il s'en allait déjà, suivant les pas du Grand Loup.

'as mécontent de 'artir, si tu dé'arques, ça peut que aller. Ça annonce encore un sacré truc ! Et toi quoi de 'eau, tu veux me montrer quoi ?

Ils sortirent du garage tranquillement et une fois à l'extérieur Scipio commença à scruter les environs, un coup de tête à droite, un coup à gauche, il semblait chercher quelque chose. Alors il se tourna vers son pote, le scrutant tant de son œil valide que du vide.

Ah Mathys est dans l'coin ? Ou t'es venu à 'attes ?

A pattes... Ah ça, les jeux de mots de merde... A croire que ça s'accorde avec sa tronche !
 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 61
XP utilisée :
- 8

Message Sujet: Re: [Début 2005] Viens voir c'que j'ai choppé [Scipio]   Mar 21 Nov - 10:47
Le jeu du ping pong verbal pouvait enfin débuter. Et évidemment, Scipio n'était jamais en reste lorsqu'il s'agissait de rétorquer face à son aîné. La force de l'habitude sans doute. Alors qu'ils se trouvaient dehors, le colosse prit les devants, conduisant son pote là où ils devaient se rendre. La question sur Mathys le fit évidemment sourire. C'est vrai que le rouquin ne pouvant pas conduire, profitait des talents des autres pour l'emmener lorsqu'il en avait besoin. Même s'il détestait ça, à dire vrai. En vrai Lupus qu'il était, il préférait largement bouger à pied.

    - A patte. Pas mal celle-là. Tu devrais quand même arrêter de sniffer les vapeurs de peinture, ça joue trop sur ton humour après. Mathys a un taff à terminer. Il est en ville. Il nous rejoindra sans doute après. Là, c'est Emmy qu'on va voir. T'inquiète, on en a pas pour longtemps va. Tu pourras poser ton cul dans cinq minutes.


Je lui mettais une petite claque sur l'épaule, histoire de le bousculer un peu. Au moins quand j'étais avec lui, j'n'avais pas besoin d'faire semblant. J'appréciais toujours la compagnie d'un Fianna. Contrairement aux autres clans, nous étions plus droit. Plus entier. Pas de faux derche. Scipio était comme moi là-dessus.

Au coin de la rue, ils bifurquèrent pour finalement tomber face à un petit hangar délabré. L'on entendait clairement de l'activité derrière la lourde porte en fer. Noah frappa trois coups, l'écho se répercutant autour d'eux. Le bruit cessa. Des pas se firent entendre, suivi presque aussitôt du bruit d'un trousseau de clefs et de chaînes que l'on enlevait. La porte s'ouvrit sur le visage souriant d'une jeune femme. Une petite brune, cheveux coupés au carré, les yeux verts et pétillants. Poussant Noah de l'épaule, elle se jeta dans les bras de Scipio, éclatant de rire. Vrai qu'elle ne l'avait pas vu depuis un moment.

    - Putain, comment ça fait plaisir de te voir. Allez, viens, entre.

Relâchant son étreinte, elle fit rapidement demi tour pour rentrer dans le hangar. Noah haussa simplement les épaules, sourire aux lèvres.

    - Bah ! On la changera pas hein. Elle fait la forte mais on sait bien qu'elle a un coeur. Allez, la surprise est à l'intérieur mon pote. J'pense que ça devrait te plaire.

Ils pénétrèrent à la suite d'Emmy, découvrant l'endroit. Apparemment laissé à l'abandon, il y avait ça et là quelques vieilleries datant de l'ancien propriétaire. Il servait aujourd'hui de stockage pour Noah et sa petite bande. Le loyer était ridiculement peu élevé. Là, au centre, se trouvait quelque chose masqué par un vieux drap. Le Fianna s'en approcha, glissant ses doigts sur le tissu. Il semblait fier de lui. Comme un gosse découvrant ses cadeaux de noël. Alors que pour le coup, c'est lui allait offrir le présent.

    - Voilà pour toi, frangin. On l'a repéré avec l'équipe y'a quelque temps déjà mais on voulait attendre que la maille rentre. Le dernier contrat a porté ses fruits. J'sais qu'c'est pas ton anniversaire ni rien mais on s'en branle. On voulait t'faire plaisir.

D'un geste il fit tomber le tissu, laissant découvrir alors ce qui s'y cachait. Une magnifique moto, de type Harley Davidson. Noire, on voyait qu'elle avait été lustré. Sur les côtés apparaissaient un symbole qui parlerait à Scipio : le sigle des Fianna, couleur argent. Noah fit un signe de tête à Emmy qui jeta dans la direction de leur ami les clefs du véhicule.

    - Tu devrais écouter l'moteur, c'est quelque chose. On t'attend juste là. Y'a d'quoi boire après si tu veux !



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 2

Message Sujet: Re: [Début 2005] Viens voir c'que j'ai choppé [Scipio]   Lun 27 Nov - 22:44
Qu'est-ce qu'il a fabriqué encore... Faut que je me prépare à serrer les poings ? Boarf... On verra bien, il est à mes côtés de toute façon, ça va bien se passer.

Il fit un pas en avant, forcé par la tape amicale, il faut dire qu'il y avait tout de même une légère différence de gabarit entre eux, mais c'est pas comme si c'était douloureux, loin de là. Rien de plus que de l'affection, façon Fianna. Façon Noah quoi. En réponse le mécano ne put que ricaner bêtement, presque comme une hyène. C'était presque une fierté au fond, un tel geste. Surtout de la part d'un Ancien comme le rouquin.

Ils s'enfonçaient un peu plus loin dans le quartier, dans l'ancienne zone industrielle. Si la plupart des usines avaient été ré-aménagés en habitations, il restait encore ça et là quelques box, garages et hangars. Et Noah les avait mené droit face à la lourde porte de l'un d'eux. Il ne fallut pas longtemps que l'on vienne répondre aux quelques coups qu'il avait donné, la porte s'ouvra dans un grincement typique de ces vieilles bâtisses pour dévoiler une jeune femme. Et à peine eut-elle montré le bout de son nez que déjà elle se précipitait sur le rital, bousculant au passage son patron.

Haha ! Emmy ! 'utain ça fait 'laisir de te voir ouais !

Décidément, cette journée était placée sous le signe du sourire, voilà un bout de temps qu'il n'avait pas trainé avec la bande du détective. Il profitât de leur étreinte pour humer les cheveux de la jeune Kinfolk, elle avait toujours sur elle une odeur agréable, au delà des simples parfums "humains". Et puis, c'était pas souvent qu'il profitait de l’étreinte d'une jolie femme après tout. Il répondit au haussement d'épaule de son ami par un clin d’œil. De l’œil blanc, précisons.

'fiouuuu. C'est quoi ici, votre dé'arat ?

Ils avançaient vers le centre de la pièce pour rejoindre un truc planqué sous une couverture un peu vieillotte, à l'image du lieu en fait. Il ne manquait plus que la petite lumière émise par un trou dans le toit, cerclant l'objet. C'est alors que l'Ancien tira brusquement le tissu, dévoilant alors, étincelante, une magnifique bécane. Noire, brillante, les quelques lumières se reflétaient parfaitement sur les quelques pièces métalliques. Elle semblait neuve, sortie d'un autre temps. Il resta bouche bée. Littéralement. N'arrivant pas à quitter des yeux l'engin. Cela ne l'empêcha pas de lever son bras instinctivement pour rattraper l'objet au vol, et quelques secondes après le regarder. Des clés. Que.. Quoi ?! Sérieux là ?! Et déjà il se trouvait à côté d'elle. Se penchant, sans aucun bruit, aucun murmure rien. FXEF 1340 FAT BOB... j'dirais 1985... Magnifique... Quattres sorties fines, élancées, le guidon rabaissé. Ils avaient bien visé les salauds, elle lui convenait parfaitement, fine, élancée, mais puissante. J'veux bien te croire Emmy. Son doigt passa alors sur le signe chromé, dessina la spirale montante avant de caresser du bout du doigt le croissant de lune. C'était proche de la perfection. Il savaient vraiment s'y prendre !

Il se mit alors à reculer, se dirigeant vers ses amis sans quitter la bête des yeux, mimant un cadre avec ses doigts pour mieux l'observer, avant de se retourner, gêné, souriant, un peu rouge sur sa joue saine et les yeux un poil mouillés.

Sérieux... j'eux 'as acce'ter ça... Vous être carrément tarés ! C'est juste... trop 'our moi... 'utain j'vous adore...

Et sans plus attendre il attrapa la première bouteille sur la table, jetant le bouchon au loin et la levant haut.

A vous trois ! Enfoirés de Fiannas !

Et de là , il fit ruisseler le liquide droit dans sa gueule ouverte, avalant petit à petit ce qu'il pouvait. Nul doute que les autres le suivraient ! Il posa la bouteille franchement sur la table, laissant s’échapper un soupir d'aise avant de s'essuyer la bouche d'une main et de tendre de l'autre un poing dirigé vers Noah.

Mon frère, tu vas pas echa'er à un tour tu l'sais ça hein ?

Il tourna brièvement la tête vers Emmy, ensuite, avant de lui faire un petit clin d’œil. De l’œil valide cette fois. La première bouchée pour les anciens, mais on oublie pas la meute pour autant. Elle comprendrait, sans aucun doute. Son tour sera celui d'après.
 

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 61
XP utilisée :
- 8

Message Sujet: Re: [Début 2005] Viens voir c'que j'ai choppé [Scipio]   Mer 6 Déc - 19:49

Il le prit au mot. Même s’il n’était pas né au sein d’une meute à proprement parler, Scipio savait respecter la hiérarchie et se reculer pour laisser la place à l’Ancien. Noah ne se fit d’ailleurs pas prier, s’avançant vers la table, frappant son poing contre celui tendu de son ami. Sans un mot, il prit sa propre ration, poussant un soupir de soulagement alors que la bouteille regagnait la table. Emmy n’attendit pas plus longtemps pour faire de même et bientôt des verres surgirent pour continuer l’apéro. Une sonnerie se fit entendre et Emmy décrocha prestement. Quelques mots furent échangés et quand elle revint à Noah et Scipio, elle était tout sourire.
    - Mathys a fini. Il sera là dans quelques minutes. Il m’a demandé si t’as apprécié le cadeau. Pour me marrer, j’ai dit non. Je sais pas s’il m’a cru ou pas.


J’regardais la brunette en me marrant. Connaissant Mathys, j’doutais qu’il ait cru sa sœur. Ces deux là passaient leur temps à se chamailler. Puis l’autre binoclard connaissait suffisamment Scipio pour savoir qu’il apprécierait forcément ce cadeau. Comme toujours, ça m’faisait toujours chaud au cœur de voir ma p’tite famille réunie. Il manquait quelques membres de ma meute mais pour l’essentiel, les plus importants se trouvaient là, devant moi. Aucun d’nous n’avait la vie facile. Mais j’savais que pour Scipio, ça avait été plus dur que pour beaucoup. Aujourd’hui, il pouvait compter sur nous.

Un bruit de moteur se fit entendre au dehors. Quelques instants après, Mathy fit son apparition. Il salua ses amis et prit lui aussi son verre, trinquant avec le garagiste. Noah s’était quelque peu reculé, observant la rue au travers des vitres fissurées de l’entrepôt. Il était un peu préoccupé. Et malheureusement, chez lui ça se voyait de suite. L’ombre de Scipio se dressa à ses côtés, lui plaçant une main sur l’épaule. Noah se tourna vers lui. Il était inutile de poser la question. Scipio savait que son ami parlerait lorsqu’il l’estimerait nécessaire. De longues minutes passèrent. Derrière eux, Mathys et Emmy admiraient le véhicule. Évitant soigneusement l’endroit où se tenaient les deux compères. Le silence fut enfin brisé.
    - J’ai comme une sale impression depuis quelques temps. Y’a un truc qui tourne pas rond. Comme un danger permanent autour de notre Caern. J’ai rencontré un Garou, y’a pas longtemps. Enzo qu’il s’appelait. Une sorte de musicien, tu vois. Il m’a raconté que sa meute avait disparu sans laisser de trace. Qu’il n’était pas parvenu à savoir ce qui se passait. Ca m’fait me poser des questions, frangin. Si quelque chose est capable de neutraliser une meute, faut savoir qui et faut savoir comment. Mais ça m’fait dire aussi que ça risque d’être dangereux d’enquêter là-dessus. Tu crois que tu pourrais m’rendre un service ?


Il savait bien que oui. La question était surtout là pour la forme. Noah ne pouvait enquêter dans l’Umbra en emmener les deux Kinfolks. Pour ce genre d’opération, il ne pouvait compter que sur lui.
    - J’vais devoir m’absenter. Genre quelques jours, peut-être plus. J’sais pas trop encore. Veille à c’que ces deux-là fassent pas les cons. Tu connais Mathys, il a la tête sur les épaules. Mais si sa sœur lui demande, il fera tout ce qu’elle veut. Ils seraient capables d’essayer de me pister. Et ça, c’est hors de question. J’pourrais le leur ordonner évidemment. Mais dans ces cas là ils peuvent se montrer obstinés. C’est trop risqué pour eux. Faut que j’agisse en solo.




Voir le profil de l'utilisateur
 
[Début 2005] Viens voir c'que j'ai choppé [Scipio]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Véro viens voir ici....
» (1986) L'invasion vient de Mars
» Qui a reçu les manuels de la collection Calliopée (Nathan) en spécimens ?
» (2005) La Guerre des Mondes War of the Worlds
» (2005) Ufo tv studio spécial édition


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood Red Moon :: Chicago :: Secteurs :: Secteur Ouest-
Sauter vers: