[2005] Une trace vers l'inconnu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
XP :
- 34

Message Sujet: [2005] Une trace vers l'inconnu   Jeu 21 Déc - 1:56
Enzo, il filait à toute allure. La voiture suffisait à elle-même en un sens, tant son impatience lui prenait les tripes. Puis d'un regard rivé sur la route et toujours aux aguets, le silver Fang songea de nouveau à sa rencontre avec Morningshade, puis avec Noah. A dire vrai, il n'en fallut pas plus pour occuper ses pensées, ni même pour déclencher l'équation silencieuse qui avait eu lieu dans son petit cerveau. Recherches. Enquête. Et "équipe". Ce dernier mot lui arracha un faux sourire, comme si ce dernier n'était rien de plus rien de moins qu'un vulgaire polluant parmi toutes ses idées éparses.

Toutefois, Le Gleaming Eye savait une chose: si une meute toute entière avait échoué, il était fort probable que lui-même suivrait la même destinée. En la jouant solitaire, tout du moins. Aussi s'était-il décidé à trouver de quoi pallier à ses propres lacunes.

Ca commençait par eux, les autres Garous.

Enfin arrivé à destination, ses mains roulèrent le volant qui se tenait entre ses mains, celles-là même qui finirent par prendre la direction opposée. Une fois ce dernier mobilisé et le frein à main enclenché, le Galliard sortit d'un air passablement nonchalant. Relevant une dernière fois sa montre, il lut "15H30", de quoi lui insinuer que la plupart des habitants de Chicago étaient actifs.

Passé le cap du cabinet et de sa porte, Enzo s'y infiltra sans rechercher la moindre discrétion: ce qui transparut sur son visage n'était ni plus ni moins qu'une paire de lunettes dorées ainsi qu'un sourire large, mais décontracté. Lentement, il s'approcha de l'accueil tandis que l'une de ses mains recherchait la carte de visite que lui avait tendu son compète Garou. Oscillant entre la vision et de sa propre poche, il s'arrêta finalement face à quelqu'un.


"Ouais ouais ouais...Bonjour." Comme s'il venait de prendre son élan, le Garou continua à dérouler le fil de ses pensées sans aucun souci. "Alors votre patron...ou votre collègue est là, peut-être? Je voudrais voir Noah. Dites lui que c'est la part d'un musicien de pub."

Il ne restait maintenant plus qu'à attendre la suite des événements. Après tout, l'enquêteur en question pouvait tout aussi bien être sur une autre piste à l'heure qu'il était.

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 76
XP utilisée :
- 8

Message Sujet: Re: [2005] Une trace vers l'inconnu   Jeu 21 Déc - 21:50
La jeune femme leva les yeux vers l'homme qui venait d'entrer, d'abord curieuse puis surtout décontenancée. C'est qu'elle n'avait pas vraiment l'habitude de voir des clients débouler ainsi. D'habitude, c'était plutôt son frangin qui se chargeait de l'accueil. Elle ressemblait trop à Noah question caractère et sa nature emportée avait parfois tendance à faire flipper les pauvres bougres qui déboulaient ici. Mais ce dernier était sur une piste que lui avait filé le Fianna et elle jouait donc les remplaçantes. Le terme "musicien de pub" fit tilt dans son esprit. Noah lui avait raconté sa rencontre avec un compère Garou, du clan des Silver Fang. Nul doute à ses yeux qu'il s'agissait de lui. Mais puisqu'il demandait expressément le boss, elle n'allait pas jouer les curieuses.

    - Bouge pas mon mignon, j'vais chercher l'boss.

Elle s'extirpa de son siège et fila vers le fond de la pièce, là où se trouvait le bureau du Fianna. Depuis leur aménagement, l’endroit avait évolué en bien. Du petit bureau délabré, il s'était transformé en étude qui avait de la gueule. Un peu d'argent investi pouvait faire des miracles. Même si Noah n'avait pas vraiment eu son mot à dire niveau décoration : là dessus, il n'y connaissait rien. Emmy entra sans frapper. Noah état là, vautré dans un fauteuil, les yeux fermés, profitant visiblement d'un moment de paix pour se reposer un peu. C'est que la nuit précédente avait été rude et en journée, quand il le pouvait, il comatait un peu. Elle allait le pousser lorsqu'il poussa un grognement qui arrêta son geste. Un oeil s'ouvrit, suivit du second. Il se redressa, baillant à s'en décrocher la mâchoire.

    - Qu'est-ce qui t'arrives encore ?

Il se leva finalement de son siège, tendant une main vers son bureau afin d'attraper une bouteille d'eau à moitié pleine qu'il vida d'une traite, balançant finalement la bouteille dans la poubelle au fond. Emmy ne put réprimer un sourire. Elle le connaissait bien et en dépit de ses airs bourrus, elle savait qu'il était un Garou fier de son patrimoine et un fervent défenseur des valeurs de son clan. Sous cet air de fou furieux se cachait en réalité un homme proche des siens. Fallait juste pas l'emmerder.

    - Un mec vient de débouler. Il dit être musicien de pub. J'pense que c'est le mec dont tu nous as parlé. Zoe. Zorro. Zoulou. Un truc du genre. J'fais quoi ?

Il se frotta les yeux et pencha la tête vers la porte. Il reconnut alors la silhouette du musicos. Et se mit à rire.

    - Bah déjà tu l'appelles par son vrai prénom. C'est Enzo. Pas sûr qu'il soit content qu'on l'surnomme Zoulou. Ensuite tu vas fermer le cabinet. Faudrait pas qu'on soit dérangé pendant qu'on discute de certaines choses. Puis ce serait pas mal que tu ranges un peu c'bordel.

Sans lui laisser le temps de répliquer, il l'a dépassa pour rejoindre Enzo. Pas de doute, c'était bien lui. Dans l'esprit du colosse, la raison de la venue du Silver ne pouvait qu'être lié à la disparition de sa meute. Ils s'étaient rencontrés il y a peu et la détresse du Garou lui avait sauté aux yeux. S'il avait besoin d'aide, il lui prêterait main forte avec plaisir. Emmy les dépassa pour aller fermer la porte à clef tandis que Noah saluait son invité surprise.

    - Et bah ça alors. Content de te voir ici mon pote. La p'tite nana là, c'est Emmy. Kinfolk de son état, elle bosse pour moi avec son frangin. Elle peut tout entendre, c'est une tombe. Qu'est-ce qui t'amène ici alors ? Des news de ta meute ?

J'mettais peut être les pieds dans l'plat mais cette affaire m'intéressait. Une disparition d'une meute entière, c'était pas banale. Et en ma qualité de protecteur du Caern, j'pouvais pas vraiment fermer les yeux. J'étais un Ancien. Cela signifiait beaucoup dans la hiérarchie qui était la notre. Pas que j'étais à cheval sur les titres mais j'devais bien admettre que j'prenais à coeur la mission qui était la mienne.



Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 34

Message Sujet: Re: [2005] Une trace vers l'inconnu   Ven 5 Jan - 19:12
"Zoulou" n'avait pas encore les oreilles assez fines pour déceler la discussion qui se tramait derrière la vitrine aux volets serrés, mais il avait toujours cet étrange pressentiment. Absurde, ou peut-être bien grotesque, la note qui résonnait au troisième plan de sa vie n'était rien de plus et rien de moins qu'un arrière goût maussade. En réalité, c'était un fantôme qui n'avait pas encore de forme tangible, mais sa situation actuelle en elle-même était vouée aux questionnements.

Toutefois, la jeune femme face à lui était bel et bien réelle, elle. Et cette dernière n'avait pas manqué de prévenir l'arrivée du Gleaming Eye à l'Ahroun, à pas rapides, comme prévu. Prestement alors, Enzo vit surgir la silhouette de son compère de pub. Puis, sourcils arqués, son sourire voila brièvement ses doutes pour mieux exhiber cette fière allure dont il détenait le secret: Le Danse-la-Lune était assurément confiant. En quelques brèves enjambées, il venait de rejoindre Noah, qu'il salua alors d'une ferme poignée de mains, sans montrer la moindre pudeur. Tout n'était que flegme et bonhomie en cet échange, bien malgré la présence d'une jolie demoiselle que Noah lui présentait. Emmy. Ainsi était-ce son joli petit nom...

"Emmy...Enchanté...C'est un beau prénom dis donc, et si elle peut tout entendre, je crois bien qu'un musicien pourrait tomber sous son charme..." Le sourire goguenard du jeune Garou se métamorphosa bientôt en un rictus un peu charmeur. Aucun jeu n'aurait pu venir à bout de ses intentions: Enzo aimait certainement trop les femmes et ce n'était pas la présence de Noah qui cacherait ses habituelles minauderies. Pourtant, il fallut bien détacher le regard du sien, lorsque Noah le prit de court dans ses quelques interactions sociales.

"Ah Noah, je suis content de tomber directement sur toi, je craignais de tomber sur une chaise vide. Ca te dérange si je fume?", demanda-t-il en observant intensément la petite cigarette dans ses mains. Oui, non? Le regard incrédule, il finit par renoncer à sa petite lubie, son déstressant. "Plus tard sera le mieux, t'as raison."

Un soupir lourd de sens s'empara de l'ambiance qui régnait dans le cabinet du détective. Il savait qu'il pouvait leur faire confiance, la loi du Caern était sacrée et l'Ancien n'avait rien d'une fourbe taupe, pas même l'effigie qui y allait de pair. Il l'aurait senti sinon. Normalement. Théoriquement. Il ne savait plus...

Une main passa dans ses cheveux d'ébène avant que celui-ci ne daigne expliquer le fond de sa pensée, ainsi que les raisons de sa venue. La meute était-elle seulement encore vivante? Une part de lui hurlait de ne pas laisser tomber cette affaire, qu'il la retrouverait coûte que coûte, tandis que l'autre demeurait encore cette petite voix pessimiste qui lui intimait un destin plus funeste. Toutefois, tout ce chemin n'avait pas été entrepris en vain, et c'était avec une volonté autrement plus aiguisée qu'il se présentait face à son frère Loup.

"Ouais j'ai eu des nouvelles de ma meute. Mais pas en bien. Ils sont partis en mission vers le Nord, d'après la petite bombe du Caern..." Un instant de silence se fit entendre avant qu'Enzo ne rompisse tout malentendu à venir. "Morningshade. J'avoue, j'aurais préféré venir pour d'autres raisons."

D'une main habile et d'un geste précis, Enzo fourra sa main dans sa poche pour en ressortir son portable à clapet, d'où il chercha brièvement les notes qu'il avait emmagasiné dans son mémo. Rapidement, son œil perçut le nom de son Alpha dans ses contacts ainsi que les quelques rares mentions qui figuraient dans sa fiche. Il avait eu les détails de sa disparition, et surtout, il avait eu son plan.

"Ils auraient pris une piste dangereuse et d'après elle, mon Alpha m'aurait laissé des indices en chemin afin que je puisse...Eh bien, suivre ses pas en cas de pépins. Par portable, au bureau, à mon domicile, au sien ou que sais-je encore...Difficile à dire. Mais je pense qu'en allant à son domicile, on pourrait retrouver une piste et entreprendre les recherches. Toujours est-il que nous avons une autre affaire sur les bras, et ça ne m'annonce rien de bon."


Furtivement, ses orbes allèrent observer l'ensemble de leur cadre. Il espérait que rien, ni personne ne puisse trahir leur confidence, mais force était de constater qu'il n'était que trois dans cette même pièce: Emmy, Noah et lui. Alors son ton changea, allant des petites informations aux plus grandes, celles qui concernaient la meute du Caern toute entière.

"On a une taupe parmi nous, proches des sangsues. Et je pense que nous en saurons un peu plus en fouillant dans les affaires de ma meute."

Le ton du Galliard venait de prononcer ses mots decrescendo, comme s'il tentait de cacher les multiples affaires et enquêtes de sa meute. En vain.




Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 76
XP utilisée :
- 8

Message Sujet: Re: [2005] Une trace vers l'inconnu   Hier à 10:56
Emmy leva les yeux au ciel devant le petit numéro de charme d'Enzo. C'est que dans son milieu, elle était coutumière des faits. Il était bel homme, là n'était pas le souci. Seulement elle s'était forgée une carapace qui n'était pas facile à percer. Moins encore à proximité de son protecteur, Noah. Pour autant, elle donnait quand même l'impression de minauder. Elle frôla le bras d'Enzo, lui adressant un petit sourire.

    - Bien tenté mais c'est pas assez. J'suis sûr que t'es capable de faire mieux, mon Loup. Mais on en reparlera plus tard.

En passant, elle passa sa main sur le bras du colosse avant de laisser les deux compères poursuivre leur conversation. Si elle était initiée à ce monde, elle savait aussi où se trouvait sa place lorsque les affaires de la meute prenaient le relais. Elle n'était pas un Garou à proprement parler. Et Noah était un des Anciens du groupe. Sa position hiérarchique faisait de lui quelqu'un d'influent. Elle avait beau avoir grandis en partie avec lui, elle ne remettrait jamais en cause ce statut. Enzo reprit alors le fil de sa discussion.

Ainsi il avait croisé la Louve Alpha ? Si j'avais eu ma forme réelle, j'aurai sans doute grogné. J'remettais pas en cause son statut mais elle était très différente de Jack. J'appréciais moins ses manies et j'dois dire que j'avais un peu d'mal à cerner le personnage. Sa foi en la meute n'était pas en cause, seulement j'étais du genre mal à l'aise près d'elle. Entre ça et sa manie de jouer avec l'Umbra, j'dois dire que ça m'foutait parfois en rogne.

Il poursuivait. Noah restait pour le moment silencieux, préférant se concentrer afin de ne pas louper une info importante. Lui, il était un homme d'action. Les hypothèses et les plans sur le long terme, il laissait ça aux autres. Si l'Alpha d'Enzo avait laissé une piste, comme il l'expliquait, alors ils auraient une base de recherche solide et cela avait quelque chose de rassurant. Fouiller l'appartement de la louve en question était une excellente idée et Noah était aussi de cet avis. Mais alors qu'il allait s'exprimer, son compagnon lâcha une bombe. Sans le vouloir, le Fianna se crispa. Ses poings se serrèrent. Les poils de ses bras se hérissèrent comme si son corps réagissait d'instinct. Il se redressa, fit quelques pas. Emmy avait perçu le changement et elle s'était inconsciemment postée devant la porte du bureau, comme pour en garder l'accès. Mais aussi comme pour se rapprocher d'une issue de secours si son patron venait à perdre les pédales. Ce qui ne serait pas le cas évidemment mais on ne pouvait raisonner avec la peur la plus élémentaire qui soit. Et lorsque la tension montait chez Noah, elle provoquait ce genre de réaction épidémique. Il était dangereux. Pour les ennemis de la meute. Et si Enzo avait raison, alors la meute était en péril.

    - T'es sûr de toi ?

Il l'était, ça paraissait évident. Les sangsues possédaient une taupe chez eux. Et aucun des Alpha et Beta ne l'avaient perçus ? A moins que ce soit l'un d'eux ?

    - Oublie ma question, j'vois bien qu't'as pas le moindre doute. Et ça explique que tu sois sur la défensive alors même qu'ici t'as rien à craindre. Putain, c'est pas une bonne nouvelle ça. Et tu penses qu'on peut chopper des infos en remontant la piste de ta meute ? Dans c'cas, j'suis avec toi mon pote. Emmy ? Préviens Mathys. Et seulement lui.


J'avais bien envie aussi de prévenir Scipio. Mais Enzo émettait des doutes sur la meute. Et même si je n'en avais aucun sur mon ami et frère, je n'allais pas imposer sa présence sur une affaire sensible.
Emmy et Mathys sauraient aider au besoin. Mais pour l'enquête à proprement parler, on s'en chargerait avec le musicos.


Il attrapa sa veste qu'il enfila de suite. La colère couvait dans son regard. Du poing, il cogna sur le bureau qui émit un bruit de protestation.

    - Pour le moment, pas un mot au reste de la meute. On tire ça au clair. Et si on prouve c'que tu dis, alors on réglera ça nous même ! On commence par où ?

Se mettre en selle rapidement permettrait d'éviter que certaines preuves disparaissent.


Voir le profil de l'utilisateur
 
[2005] Une trace vers l'inconnu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les huit marches vers le bonheur de Bhante Henepola Gunaratana
» faut il se tourner vers la MECQUE ?
» Pique-nique vers Besançon Association A CHACUN SON SOURIRE
» 1950(env): Vers 4h00 - Castellane - (04)
» Un monstre des égouts ou un amas de vers tubifex ?


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood Red Moon :: Chicago :: Secteurs :: Secteur Nord-
Sauter vers: