Noah, Fianna et fier de l'être

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
XP :
- 51
XP utilisée :
- 8

Message Sujet: Noah, Fianna et fier de l'être   Mer 1 Nov - 22:26
    Âge : 33
    Avatar : Shanks le Roux
    Parrain : /
    Comment avez-vous découvert le forum ? Un monsieur très vieux m'a dit que ce serait sympa comme principe. Alors valà.

Noah

    Âge :33 ans
    Clan : Fianna
    Situation : /

Description de votre personnage


    Trois jours. Et pas un indice à s'mettre sous la dent. J'étais pas loin d'me dire qu'on m'avait filé un tuyau bien pourri. Tu parles d'une chance. Il était préférable que j'rentre au bercail. Avant d'piquer une colère du genre "épique". Pas qu'j'avais pas l'habitude de perdre mon temps sur certaines missions mais là, on frôlait quand même le ridicule. Putain d'bordel de merde !

    Impatient, il l'était. Et ce n'était pas là le pire de ses défauts. Têtu, grande gueule, sûr de lui. Autant de choses qui auraient pu rebuter un camarade mais qui étaient des arguments de poids dans la profession qui était la sienne. C'est qu'il en fallait de l'obstination pour jouer ce rôle de détective. Mais là n'était pas la question et déjà arrivait-il à proximité de sa planque. Lâchant ses clés dans la coupelle prévue à cet effet, il posa son manteau sur l'accroche au mur et s'approcha de la femme qui se tenait là, assise dans l'un des rares fauteuils présents dans la pièce, à lire un livre. Elle ne leva même pas les yeux pour saluer le rouquin, sentant d'instinct qu'il n'était pas d'humeur. Ce dernier se rendit au bar proche de la cuisine, s'appropriant un verre et y déversant une bonne quantité de whisky. Il en huma les effluves avant de grogner. Il avait appris à apprécier cet alcool. Curieusement, cela l'apaisait.

      - Vraiment d'la merde, ce whisky. Ah, et si ça t'intéresse, j'ai fais choux blanc. Nada. Retour à la case départ !

    La femme leva enfin les yeux du livre, une moue boudeuse sur le visage. Plus amusée que véritablement agacée, elle remarquait que son compagnon était souvent d'humeur maussade à l'approche d'Arhoun. Déjà que d'ordinaire, il était pas facile, mais là ça pouvait être pire.

      Quand est-ce que tu te considéreras enfin comme l'un des notres, Noah ? C'est lourd à force de te voir cracher sur ce pays. Sur nous. Surtout que tu sais même pas pourquoi. T'es juste qu'une tête de mule, trop fier pour admettre quand il se plante !

    Il haussa les épaules, ingurgita le liquide d'une traite, et s'affala sur l'autre fauteuil. Il était crevé et s'énerver n'était pas une bonne idée. Pas alors que la Lune serait pleine ce soir. Il avait beau être impétueux, il savait se contrôler. Elle le savait. Mais elle avait quand même raison en parlant de sa fierté. Il ferma les yeux quelques instants. Sa nature parlait pour lui. Il était un Fianna, né parmi les loups. La fierté était inhérente à son peuple. A ce qu'il représentait. Elle le savait. Elle était comme lui. Les hommes ne représentaient à ses yeux qu'une nuisance. Moins il les voyait, mieux il se sentait. Puis il avait beau bouder, il se sentait toujours mieux au contact des siens. L'esprit de meute était trop important pour eux. Pour lui. Et sous ses airs de gros durs, il tenait à chaque membre de sa fratrie. Même à elle.

    C'est pas faux, même si j'l'admettrais pas à haute voix. Au sein de ma meute, je suis une sorte de grand frère. Le frère grognon, j'sais bien. Celui qui met un coup de dents pour calmer les jeunots. Faut dire que j'en ai pris moi aussi quand j'étais plus jeune. C'est qu'j'étais pas le plus posé d'la famille. Mais ça m'avait fait du bien. Les tartes dans la tronche, y'a pas à dire, ça marche du tonnerre.

    Une valeur qui lui avait été inculquée depuis qu'il était louveteau. Parmi les siens, on se protégeait les uns les autres. La question des humains, elle ne se posait pas à ses yeux. Lui, il évitait la plupart du temps les contacts prolongés avec eux, sauf obligation contractuelle évidemment. Il ne les aimait pas. Et sa stature ne les mettait pas en confiance non plus. Faut dire que "l'Irlandais", comme on l'appelait parfois, avait quelque chose d'impressionnant. Son mètre quatre vingt dix et ses quatre vingt quinze kilos, ses cheveux roux, son regard acéré, sa cicatrice à l'œil, sa barbe de plusieurs jours. Il se dégageait de lui un sentiment de danger, le genre de personne que l'on évitait de contrarier. Pas le mec le plus intelligent du monde. Mais qui se fiait à son instinct, pour le pire comme pour le meilleur. Voilà l'homme qu'il était. Non. Voilà le Loup qu'il était. Une meute n'avait pas seulement besoin de Sages. Une meute avait aussi besoin d'une arme. Et il en était une, sans le moindre conteste.

    Me considérer ainsi ne me dérange pas. J'ai conscience de mes forces, comme de mes faiblesse. Il faut un protecteur pour le Caern. Tout comme nous avons besoin de leader pour nous conduire, eux même ont besoin de soldats pour la guerre que nous menons. Il en est ainsi depuis des générations. Nous écraserons ce maudit ver. Et ceux qui se dresseront sur le chemin que nous nous forgeons à coup de crocs et de griffes.

      - Tu viens avec moi ce soir ?

    Elle referma son livre. Lui adressa un sourire sans équivoque. Et lui jeta le bouquin dans la trogne. C'était un "oui".

Histoire

    Je suis ce que l'on appelle vulgairement un Garou. Parmi les miens, on sait ce que je suis réellement. Précisément. Un Lupus, né parmi ma meute, élevé avec elle. Louveteau, je ne différais pas de mes frères et sœurs. A part peut-être mon caractère déjà fort. Tester l'autorité, se faire recadrer. Apprendre à chasser. Apprendre à vivre avec les nôtres. Nous étions tous sous la protection de nos pairs, même si nous n'en avions pas réellement conscience à l'époque. Des Garous confirmés.

    Aujourd'hui encore, j'envie ce que j'étais alors. Un jeune loup qui n'aspirait à rien d'autre qu'à aider ma meute. Qui n'avait pas conscience de toutes les guerres intestines que se livraient nos familles depuis des générations. Jusqu'à ce jour où je me suis éveillé. Comment ? Pourquoi ? J'en parlerais plus longuement plus tard. Ce fut toutefois assez brutale pour moi. Une renaissance, comme me l'expliquèrent mes pairs. Une nouvelle vie. Mais je compris rapidement que j'étais surtout une nouvelle arme. A partir de cet éveil, je dus faire face à cette rage, cette folie qui s'emparait parfois de moi. Plus forte lorsque la lune était pleine. Plus forte même que certains de mes frères qui s'étaient éveillés comme moi. J'appris que cela était en lien à ma naissance. Mon Auspice. Je suis un Arhoun. Un guerrier-né. Je l'assume pleinement aujourd'hui. Mais grandir ainsi ne fut pas toujours facile.

    Ma jeunesse durant, j'appris à contrôler cette rage. A en faire mienne. Fort heureusement, mon clan m'aida fortement dans cette voie qui était difficile pour les jeunes comme nous. Communier avec notre Mère Nature était naturelle pour moi qui était né Loup. Mais il m'était plus difficile d'apprendre ce qu'il me fallait apprendre du monde des Hommes. Un monde qui me paraissait étranger, une inconnue, une verrue qui enlaidissait cette terre qui était nôtre. On m'expliqua qu'il était nécessaire pour nous de nous fondre à eux. Ou de les éviter si l'on ne pouvait faire autrement. Notre seule mission, notre réel ennemi n'étant autre que le Wyrm. Qu'il pouvait prendre de multiples formes et qu'il nous fallait l'éradiquer. L'équilibre était le maître mot pour nous. Tout comme l'équilibre était le fondement de notre Mère à tous. C'est ainsi que je passais les quinze premières années de ma vie en marge de la société humaine. A quoi bon, alors qu'ils ne m'inspiraient que mépris. Et craintes, parfois, même si je n'osais l'avouer.

    Pour un Lupus, il faut savoir qu'il était difficile, voire impossible, de se mêler au monde des humains. Nos traditions, notre façon de vivre. Nous sommes trop différents. En grandissant, en m'affirmant peu à peu au sein de ma meute, je fus obligé de prendre contact avec ce monde humain. J'en limitais les interactions au maximum. Finalement, je pris un métier. J'avais alors une bonne vingtaine d'années, des choses à prouver à ma famille. A moi-même, surtout. Mais pas dans n'importe quel corps de métier. Quelque chose que je savais faire à la perfection : traquer. En ville, ils appellent ça un détective privé. Qu'importe les moyens employés, seuls les résultats comptent. Mon "employeur" prenait les ordres de mission - il était l'un des notres, il connaissait donc ma particularité - et j'employais les dons donnés par la Nature pour les remplir.

    Je gagnais ainsi ma notoriété. Peu me connaissait réellement mais on entendait parler de l'Irlandais. J'aimais ce surnom, je dois l'avouer. J'avais beau ne pas apprécier le monde des Mortels, j'aimais certains aspects de leur vie. Dans le même temps, j'évoluais aussi au sein du Cairn. J'apprenais à combattre nos ennemis mortels. Les acculer, les détruire. Affaiblir le Wyrm jusqu'à l'assaut final. Si je n'étais pas très doué pour apprendre du monde des mortels, il en était tout autre du monde spirituel qui était partie intégrante de mon existence. J'étais plus Loup qu'Homme. S'il est plus difficile pour un Lupus de vivre parmi les hommes, notre vie n'en est que plus facile en dehors de cette société humaine. Plus naturelle, mue par les instincts et l'esprit de meute. Seule notre histoire compte. Car il s'agit de la seule véritable Histoire. Nos conteurs perpétuent la tradition.

    Et me voilà aujourd'hui. Selon les hommes, j'aurai trente-trois printemps prochainement. Avec de nouvelles aspirations concernant ma meute. A force de détermination, j'avais prouvé ma valeur. J'en voulais cependant plus. Car au fond de moi, j'étais un dominant. Il m'était difficile de courber l'échine devant l'autorité même si mes gênes lupins me forçaient à le faire face à l'Alpha. Et je comptais sur mes faits d'arme à venir - et ils viendraient, c'était sûr - pour devenir une pièce maîtresse au sein de cette famille qui était mienne.

    Spoiler:
     



Dernière édition par Noah le Jeu 2 Nov - 14:44, édité 1 fois

Voir le profil de l'utilisateur
avatar
XP :
- 15

Message Sujet: Re: Noah, Fianna et fier de l'être   Jeu 2 Nov - 1:44
Première présentation du forum, on peut sortir le champagne je pense. Razz

Et donc de manière bien officielle, bienvenue à toi. Beau vava au passage, je pense que ça indiquait déjà le caractère de base, en plus de coller au choix de jouer un Lupus. Choix audacieux, risqué et bien traité, par ailleurs. ^^

L'histoire en elle-même est validée car cohérente et sympathique. Toutefois, j'aimerai mettre l'accent sur certains points. Bon, un seul en fait, vu que le reste ne relèvera que du rappel. Je vais tenter de faire court, histoire de ne pas nous éterniser là-dessus.

- La description Physique et Psychique: C'est Ok, tout simplement. Le tout se lit rapidement et sans chichis ce qui est un très bon point.
-Histoire: Bonne et synthétique, mais j'en viens au point manquant: si le tout s'explique assez bien vu que tu as choisi de jouer un Garou Lupus -et donc que Noah a vécu constamment dans la Nature aussi bien paisible que sauvage-, j'aurais bien voulu avoir une mention plus poussée sur son Premier Changement. C'est une situation marquante de base, qui devrait presque figurer en dates-clé dans une chronologie de Garou. En toute honnêteté, j'aurais été très curieuse de savoir la manière dont tu l'aurais décrite dans l'esprit d'un Lupus...mais tu pourras l'exploiter en FB. Après, je ne suis pas contre une ou deux lignes de plus à ce sujet. ^^

En ce qui concerne également ton BG de détective, n'hésite pas non plus à considérer le fait que certains Kinfolks de ta Tribu auraient pu t'épauler pour l'intégration de Noah dans une communauté plus "humaine", mais également pour la recherche d'informations et autres services parfois accomplis à l'égard des autres Garous. Ils ont l'avantage de ne pas être soumis aux mêmes contraintes que leurs cousins métamorphes. ^^

Peu de fautes sinon, du coup c'était plutôt agréable à lire. Attention par contre: Cairn => Caern. ^^

Bref, mise à parttu es validé! Je te souhaite un bon jeu et une longue vie à toi, futur confrère Loup. o/



Voir le profil de l'utilisateur
 
Noah, Fianna et fier de l'être
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Chant des Partisans et Angela de Noah
» Noah va etre grand frère!
» nouvelles du contrôles de Noah
» Fier d'être français ?
» yannick noah


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Blood Red Moon :: Bienvenue sur Blood Red Moon :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: